noscript

Please Wait...

alqods2021

La «Cour suprême israélienne» gèle la nomination d’un député du Likoud au poste de «ministre de la Justice»

La «Cour suprême israélienne» gèle la nomination d’un député du Likoud au poste de «ministre de la Justice»
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 13 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

La «Cour suprême israélienne» a temporairement gelé mardi la nomination du député du «Likoud» Ofir Akunis au poste de «ministre de la Justice», ont rapporté les médias israéliens.

Les juges de la «Cour suprême» ont déclaré mardi soir que le député ne pouvait pas exercer les fonctions de «ministre de la Justice» tant que le tribunal n'en aurait pas décidé autrement et que le poste restera vacant dans l'intervalle.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait forcé un vote pour nommer Ofir Akunis à ce poste.

Benny Gantz avait dans un premier temps exigé un vote du gouvernement sur sa propre candidature, mais a été rejeté par 17 voix contre 10. Benjamin Netanyahu a ensuite proposé Ofir Akunis malgré l’opposition de Gantz.

Avant la décision de la «Cour suprême», le procureur général Avichai Mandelblit avait informé les membres du gouvernement qu'Ofir Akunis ne pouvait pas être «ministre de la Justice» malgré le résultat du vote.

En effet, cette action est considérée illégale selon les termes du gouvernement actuel, dans la mesure où Gantz doit approuver un candidat pour le poste.

Par ailleurs, ce dernier a adressé une lettre à la «Cour suprême», dans laquelle il déclarait que Netanyahu «procède à la destruction de la démocratie».

//