noscript

Please Wait...

Ramadan2021

Birmanie: risque «sans précédent» de guerre civile, dit l’ONU, Pékin appelle à une «transition démocratique»

Birmanie: risque «sans précédent» de guerre civile, dit l’ONU, Pékin appelle à une «transition démocratique»
folder_openAsie access_time depuis 16 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La Birmanie est confrontée à un risque «sans précédent» de «guerre civile», a déclaré ce mercredi l'émissaire de l'ONU Christine Schraner Burgener, appelant le Conseil de sécurité à utiliser «tous les moyens» pour éviter une «catastrophe» et un «bain de sang».

«Cela risque de se passer sous nos yeux et un échec à éviter une nouvelle escalade dans les atrocités coûtera au monde beaucoup plus, sur le long terme», qu'une action immédiate, a déclaré l'envoyée spéciale du secrétaire général de l'ONU pour la Birmanie lors d'une réunion à huis clos du Conseil de sécurité, selon un discours obtenu par l'AFP.

Pékin appelle à revenir à une «transition démocratique»

La Chine rejette l'idée d'imposer des sanctions aux militaires birmans qui «ne feraient qu'aggraver la situation» et prône de «revenir à une transition démocratique dans ce pays», a déclaré mercredi 31 mars l'ambassadeur chinois à l'ONU, Zhang Jun, lors d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité.

«Si la Birmanie sombrait dans des turbulences prolongées, ce serait une catastrophe pour ce pays et la région dans son ensemble», a aussi déclaré l'ambassadeur dont les propos ont été rapportés par un communiqué de la mission chinoise.

 

Comments

//