noscript

Please Wait...

Délégation du Hezbollah en Russie: Lavrov loue le «rôle positif et décisif» du parti, «un saut qualitatif» selon Raad

Délégation du Hezbollah en Russie: Lavrov loue le «rôle positif et décisif» du parti, «un saut qualitatif» selon Raad
folder_openLiban access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

À l’invitation du ministère russe des Affaires étrangères, une délégation du Hezbollah, dirigée par le député Mohamad Raad, le chef de son bloc parlementaire «Fidélité à la résistance», est arrivée à Moscou, où il a rencontré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et a discuté avec lui des dossiers de la région et du Liban.

Cette visite confirme la poursuite de la coopération entre le Hezbollah et la Russie et son développement en termes de renforcement du partenariat décennal, de lutte contre le terrorisme en Syrie et de prévention de son transfert au Liban, et de maintien des équilibres stratégiques, que ce soit dans la région ou à l’intérieur du Liban.

«Rôle positif et décisif»

M. Lavrov a confirmé sa compréhension de la position du Hezbollah concernant la formation du gouvernement, louant le «rôle positif» que joue le parti afin de surmonter les obstacles qui empêchent sa formation.

Il a déclaré son soutien à la position du Hezbollah face aux violations israéliennes de l’espace aérien libanais, en particulier celles utilisées pour mener des attaques contre la Syrie voisine.

La discussion a également porté sur la question des vaccins anti-Covid et des moyens de faciliter la mission du ministre libanais de la Santé Hamad Hassan pour les recruter.

Les deux parties ont aussi discuté des difficultés auxquelles les étudiants libanais sont confrontés, notamment après que certains d’entre eux ont suspendu leurs études à Moscou en conséquence de la hausse spectaculaire du prix du dollar au Liban.

Selon des sources bien informées citées par le quotidien libanais Nidaa al-Watan, la partie russe a clairement demandé au Hezbollah de jouer un «rôle positif et décisif» dans le processus de la formation du gouvernement.

D’autre part, la délégation du Hezbollah a transmis un message aux dirigeants russes soulignant «la volonté du parti de jouer un rôle influent dans la communication avec ses alliés pour faciliter la formation (du gouvernement) et surmonter les obstacles», ont expliqué les mêmes sources.

La visite, un saut qualitatif

Dans une interview avec la télévision libanaise d’information al-Mayadeen Tv, depuis la capitale russe, le chef de la délégation du Hezbollah a salué le rôle de la Russie qui «déploie des efforts considérables pour accomplir le processus politique en Syrie et dialogue avec tous les protagonistes concernés pour y instaurer la stabilité dans le cadre d’un mécanisme constitutionnel clair pour tous, pour renforcer la sécurité et rétablir les conditions propices au retour des déplacés».

Et d’ajouter: «Nous avons parlé des moyens pour vaincre le terrorisme et empêcher son extension en Syrie et au Liban , des exploits réalisés par la résistance en rétablissant la stabilité et la sécurité au Liban et pour empêcher le terrorisme de devenir un outil destiné à faire plier la volonté du peuple libanais».

M. Raad a aussi rapporté qu’il a été question durant la rencontre «de la politique de la nouvelle administration américaine qui refuse les solutions équitables pour mettre fin aux crises».

Selon lui, «cette visite représente un saut qualitatif dans les relations entre la Russie et nous, en particulier après la coopération dans la lutte contre le terrorisme».

Et de conclure: «La coopération dans la lutte contre le terrorisme s’est traduite par des sacrifices qui ont conduit au développement de relations, notamment régionales et locales. La présence russe dans la région constitue une sorte d’équilibre au niveau international».

En marge de l’interview, M. Raad a confirmé que «les détails de la situation liée au vaccin russe et les conditions des étudiants qui étudient en Russie ont également été discutés».

Comments

//