noscript

Please Wait...

corona

Qaani: Les USA ne comprennent que le langage de la force

Qaani: Les USA ne comprennent que le langage de la force
folder_openIran access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

«Si les gens qui dirigent les Etats-Unis avaient un minimum de bon sens, ils arrêteraient de menacer l'Iran, car à regarder de tout près, toutes les menaces qu'ils ont jusqu'ici brandies à notre encontre, se sont transformées en des opportunités que nous avons saisies», a déclaré le commandant de la Force Al-Qods des gardiens de la Révolution islamique.

S’exprimant lors d’un discours tenu mardi 23 février, Esmaïl Qaani a déclaré : «L’islam est la religion de résistance, de la liberté d'agir, d'indépendance d'action et d'esprit souverain. C’est grâce à cette résistance même que nous avons transformé la guerre qui nous était imposé en une doctrine de défense avant de l'élargir à toute la région et en faire une doctrine militaire propre à mettre au pas les armées occidentales les plus puissantes».

Et d’ajouter : «Sur le champ de bataille, cette même résistance nous a appris connaitre les opportunités et agir en fonction. Notre langage est d'abord celui des déshérités, des va-nu-pieds, de ceux que les "Mondivores" ont privé de tout. Nous cherchons à les comprendre à les aider. Mais ce même langage est aussi est un langage sincère et pas une langue de bois. Et puis enfin c'est le langage de la force face aux tyrans, aux puissances hégémoniques. Nous savons comment parler à une Amérique qui ne comprend que le langage de la force».

Durant son intervention, Qaani a évoqué l’ex-commandant de la force al- Qods, le général Qassem Soleimani, rendant hommage à ses qualités de bravoure et d’abnégation: «La principale caractéristique du martyr Soleimani était sa logique et son pouvoir d’expression. Il parlait avec tout le monde avec sa propre éloquence».

Selon lui, Qassem Soleimani était soucieux de rétablir la sécurité, raison pour laquelle il a joué un rôle clé dans la lutte contre les groupes terroristes.

Comments

//