noscript

Please Wait...

corona

Nucléaire: le chef de l’AIEA à Téhéran avant une échéance cruciale

Nucléaire: le chef de l’AIEA à Téhéran avant une échéance cruciale
folder_openIran access_time depuis 14 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, est arrivé samedi à Téhéran, à la veille d'une échéance fixée par l'Iran pour la levée des sanctions américaines. La date limite du 21 février avait en effet été décidée par le Parlement iranien pour restreindre certaines inspections de l'AIEA sur des installations non nucléaires, y compris des sites militaires suspects, si les Etats-Unis ne levaient pas leurs sanctions imposées par la précédente administration de Donald Trump en 2018.

Une éventuelle limitation des inspections entrerait en vigueur mardi. L'Iran a néanmoins souligné qu'il ne cesserait pas de collaborer avec l'AIEA, le «chien de garde nucléaire» de l'ONU, et n'expulserait pas ses inspecteurs.

Ces inspections sont prévues par l'accord international de 2015, censé encadrer le programme nucléaire iranien, accord duquel l'administration de Donald Trump a retiré unilatéralement les Etats-Unis en 2018 en rétablissant les sanctions américaines qui étranglent l'économie iranienne.

Un an après le retrait de Trump, et après que les signataires européens n'ont pas tenu leurs obligations, l'Iran a commencé à réduire progressivement ses engagements dans le cadre de l'accord.

Comments

//