noscript

Please Wait...

Sayed Khamenei: Vivant et martyr, Soleimani a vaincu les arrogants. Ses assassins devraient être punis

Sayed Khamenei: Vivant et martyr, Soleimani a vaincu les arrogants. Ses assassins devraient être punis
folder_openIran access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Khamenei.ir

Le Leader de la Révolution islamique sayed Ali Khamenei a accueilli mercredi 16 décembre 2020 la famille du martyr haj Qassem Soleimani et les organisateurs des cérémonies commémoratives de l’anniversaire de martyre de Soleimani et de haj Abou Mahdi al-Mouhandis.

«Ceux qui ont ordonné l’assassinat du général Soleimani ainsi que ceux qui l'ont commis devraient être punis. Cette vengeance se produira certainement au bon moment», a déclaré sayed Khamenei.

Le Leader de la Révolution a indiqué que «les funérailles grandioses des martyrs Soleimani et Abou-Mahdi en Irak et en Iran étaient la première gifle sévère aux États-Unis, mais la gifle encore plus sévère est de surmonter l'hégémonie futile de l'Arrogance et d'expulser les USA de la région.»

Et d’ajouter: «Par sa vie et son martyre, Soleimani a vaincu les arrogants. Le président américain a dit qu'ils avaient dépensé 7 milliards $ dans la région sans rien obtenir. Les USA n'ont pas atteint leurs objectifs en Syrie ni en Irak. Le héros de cette tâche majeure est le général Soleimani.

Le martyre de Soleimani est un incident historique. Il est le héros national des Iraniens et de l’Ummah islamique. C'est pourquoi les Iraniens de couches différentes -même les moins attendus- l’ont honoré. C'est lui qui a promu le Modèle de la Résistance chez les nations musulmanes.»

«Ne faites pas confiance à l'ennemi. On a vu ce que les USA ont fait sous Trump et sous Obama contre l'Iran. Les hostilités ne sont pas particulières à Trump pour qu'elles se terminent avec lui. Les 3 pays européens ont fait preuve d’une méchanceté et d’une duplicité absolues», a souligné sayed Khamenei.

«La levée des sanctions est entre les mains de l'ennemi. Les neutraliser est entre les nôtres. Nous devrions travailler plus à les neutraliser qu'à les éliminer. Mais les sanctions qui étaient censées être levées dans le cadre du JCPOA, Il y a 4 ans, se sont même intensifiées», a-t-il conclu.

 

Comments

//