noscript

Please Wait...

Normalisation Maroc-«Israël»: péché politique, trahison d’al-Qods... Les Palestiniens réagissent

Normalisation Maroc-«Israël»: péché politique, trahison d’al-Qods... Les Palestiniens réagissent
folder_openAfrique access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Les réactions dans le monde arabe suite à l'annonce de rétablissement des «relations diplomatiques» entre le Maroc et «Israël» ne se sont pas tardées, reflétant l’immense division envers la cause palestinienne parmi les pays de la région.

«C’est un péché politique qui ne sert pas la cause palestinienne», a déclaré le porte-parole du mouvement palestinien Hamas, Hazem Qassem, soulignant que «c’est une décision qui encourage l'occupation et nie les droits de notre peuple».

Même son cloche auprès du Jihad islamique. Le mouvement de la résistance palestinienne a qualifié la reprise des relations diplomatiques de «trahison de la Palestine et d’Al Qods». Dans des déclarations à l’agence turque Anadolu, son porte-parole s’est dit confiant en «le rejet du peuple marocain de la normalisation».

«De la corruption et du chantage de la part de l’administration Trump» qui cherche à agir le plus rapidement possible avant que Biden prenne le relai, analyse Hanan Ashrawi, qui a récemment démissionné de son poste au comité central de l’OLP.

Quant à l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, elle observe pour le moment le silence.

L'Egypte et des pays du Golfe se félicitent

Ne partageant pas ce pessimisme en provenance de Gaza, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a lui salué sur Twitter un «pas important vers davantage de stabilité et de coopération» dans la région.

Le prince héritier des Emirats arabes unis a également choisi Twitter pour commenter la reprise des relations entre le Maroc et l’entité sioniste. «Nous nous félicitons de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté de Rabat sur le Sahara marocain, ainsi que de la reprise des contacts et des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël. Un pas positif vers notre quête commune de stabilité, de prospérité et de paix dans la région», a-t-il écrit.

Après la réaction de Mohamed Ben Zayed, le ministère émirati des Affaires étrangères s’est félicité à son tour sur Twitter de la «reconnaissance des Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire et de la décision du royaume de reprendre ses contacts officiels et ses relations diplomatiques avec Israël».

Le roi du Bahreïn a également salué la décision de l’administration Trump, reconnaissant la marocanité du Sahara occidental et l'ouverture d'un consulat américain à Dakhla. «C’est une étape historique importante qui renforce la souveraineté territoriale et les droits marocains au Sahara marocain», indique l’agence de presse bahreïnie.

Le roi Hamad s’est réjoui de l’annonce du Maroc «d'établir des contacts officiels et des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et +l'État d'Israël+, ce qui favorisera les chances de parvenir à la paix, à la stabilité et à la prospérité dans la région», ajoute la même source.

Bahreïn et les Emirats arabes unis avaient déjà accepté ces derniers mois de normaliser leurs relations avec «Israël». Le Soudan a également donné son accord de principe pour en faire de même.

Comments

//