noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Explosion du port de Beyrouth: Le Hezbollah dénonce l’absence de motifs logiques ou juridiques dans les procédures d’enquête

Explosion du port de Beyrouth: Le Hezbollah dénonce l’absence de motifs logiques ou juridiques dans les procédures d’enquête
folder_openCommuniqués de presse access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed

Commentant la décision du juge d’instruction dans l’explosion du port de Beyrouth d’inculpation contre le Premier ministre sortant et les trois anciens ministres, le Hezbollah a publié le communiqué suivant:

1- Nous réaffirmons notre soutien total et de principe à l'enquête judiciaire impartiale et transparente sur le crime horrible de l'explosion du port, et au dévoilement de tous les parties ou individus responsables, quels qu'ils soient, à des poursuites à leur encontre et à l'imposition des peines et châtiments les plus sévères contre eux. Ceci afin de parvenir à la justice envers les martyrs, et à la compensation morale envers leurs familles et envers tous les blessés et les personnes endommagées, de façon à créer l'espoir dans les coeurs des Libanais, au moment des circonstances difficiles que traversent notre pays et notre peuple.

2- Nous affirmons notre grand intérêt pour le droit du peuple libanais à connaître toute la vérité sur le crime, commençant par l'arrivée du navire de matières explosives au port, puis les partis qui en sont propriétaires, ensuite savoir la destination finale de ce chargement, les raisons pour lesquelles le navire est resté pendant toutes ces années dans les quartiers du port, ainsi que les causes de l'explosion, et qui en est responsable, en plus de toute autre cause de négligence, de corruption ou de mauvaise gestion de la part de toutes les personnes qui avaient un rôle direct ou indirect dans la responsabilité, selon la position hiérarchique de ce crime grave.

3- Nous affirmons la nécessité que l'enquête ne soit pas perdue dans le labyrinthe des procédures administratives, des complications routinières et des problèmes juridiques, de façon à ce que les preuves disparaissent, les criminels soient absents et la vérité soit perdue, et que des soupçons peu fiables, des accusations non étayées et des allégations erronées remontent à la surface, de sorte que l'enquête disparait dans les couloirs de la politique, le jeu de rue et l’agitation des médias, aux dépens de la vérité, de la justice, de la loi et du sang des martyrs.

4- Nous affirmons notre grand intérêt à veiller à ce que toutes les mesures prises par le juge d'instruction soient éloignées de la politique et conformes aux matières de la Constitution, et ne soient pas soumises à l'interprétation ou à l'explication, et que les poursuites se fassent sur des bases logiques et juridiques, et c'est ce que nous n'avons pas trouvé dans les procédures récentes. Donc nous rejetons catégoriquement l'absence de normes unifiées, ce qui a conduit à un ciblage politique qui a affecté les gens et ignoré les autres injustement, et a soupçonné certaines personnes et exclu d’autres sans mesure équitable. Et cela conduira malheureusement à retarder l'enquête et le procès au lieu de parvenir à une décision judiciaire finale et juste. C’est pourquoi nous invitons le juge d'instruction spécialiste à aborder à nouveau ce dossier important et à prendre les mesures juridiques nécessaires pour atteindre la vérité souhaitée par des normes unifiées, éloignées complètement de la politisation, afin de rassurer le peuple libanais sur la voie de cette affaire. Parce ce crime n'est pas un crime ordinaire, il s'agit d'un problème à la grandeur de la patrie.

Comments

//