noscript

Please Wait...

Une pétition pour les droits humains transmise à l’ambassade d’Arabie saoudite en Belgique

Une pétition pour les droits humains transmise à l’ambassade d’Arabie saoudite en Belgique
folder_openMoyen Orient access_time depuis 6 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Belga

Amnesty a transmis ce jeudi à l'ambassade d'Arabie saoudite à Bruxelles une pétition avec quelque 20.500 signatures en faveur de militantes des droits humains, tandis que le Royaume saoudien accueillera le sommet du G20 ce week-end. L'organisation et les signataires demandent «la libération immédiate et sans condition» de plusieurs militantes.

Amnesty dénonce «l'hypocrisie» de l'Arabie saoudite qui «emprisonne et harcèle» les militantes des droits humains alors que l'autonomisation des femmes figure en bonne place sur l'agenda du G20. «Il est urgent que l'Arabie saoudite cesse cette campagne de persécution, libère les activistes injustement emprisonnées et abandonne les charges absurdes qui pèsent contre elles, y compris celles qui ont été libérées», réclame Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone de l'organisation internationale.

Celle-ci cite notamment les exemples de la figure de proue du combat en faveur du droit de conduire pour les femmes Loujain al Hathloul, de la militante Nassima al Sada ainsi que de la blogueuse et journaliste Nouf Abdulaziz, toutes arrêtées en 2018. Amnesty International encourage les leaders du G20 à se joindre à l'appel en faveur de leur libération.

«Au lieu de se laisser abuser par le discours bien rôdé du gouvernement saoudien, les leaders du G20 devraient profiter de ce sommet pour marquer leur solidarité avec les militantes qui se sont mobilisées avec courage en faveur de l'autonomisation des femmes, au prix de leur liberté», ajoute Lynn Maalouf, directrice adjointe du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d'Amnesty International.

Comments

//