noscript

Please Wait...

Le ministre des AE de Bahreïn en «Israël» pour une réunion trilatérale avec Netanyahou et Pompeo

Le ministre des AE de Bahreïn en «Israël» pour une réunion trilatérale avec Netanyahou et Pompeo
folder_openMoyen Orient access_time depuis 8 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le ministre des Affaires étrangères de Bahreïn doit atterrir à «Tel Aviv» mercredi matin pour une visite éclair, au cours de laquelle il rencontrera de hauts responsables israéliens et participera à une réunion trilatérale avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Abdullatif bin Rashid Al-Zayani est le premier ministre de la petite nation insulaire à visiter l’entité sioniste. Son vol via Gulf Air marque la première liaison commerciale directe entre Bahreïn et «Israël», deux mois après la signature de l'accord de normalisation des relations entre le royaume et «Israël».

Le vol GF972, dont le numéro correspond à «l'indicatif téléphonique d'Israël», a décollé de l'aéroport de Manama dans la matinée, selon le site FlightRadar24.

Une délégation israélienne a été reçue à Bahreïn le 18 octobre mais aucun représentant du royaume ne s'est encore rendu dans l’entité sioniste.

La délégation est emmenée par le ministre des Affaires étrangères, Abdullatif bin Rashid Al-Zayani. Avi Berkowitz, émissaire américain au Proche-Orient, se trouve également à bord de l'avion de Gulf Air, a-t-il déclaré sur Twitter.

Cette visite coïncide avec celle de Pompeo, qui doit rencontrer son homologue bahreïni en présence de Netanyahu, selon deux diplomates informés du programme.

«Pour nous, c'est un événement crucial», a déclaré mardi un diplomate israélien qui s'occupe des relations avec les États du Golfe.

«Il y a un grand enthousiasme de leur part pour faire progresser notre coopération beaucoup de domaines», a-t-il ajouté, notant que lors de la visite d'Al-Zayani, un certain nombre d'accords bilatéraux, y compris dans les domaines de l'aviation et de la coopération technologique seront signés.

«Quelque chose comme cela n'arrive pas tous les jours», a précisé le diplomate.

«Il y a un énorme potentiel économique dans nos relations avec les Émirats arabes unis et Bahreïn. Beaucoup ici, au ministère des Affaires étrangères, ont travaillé à la création de ces liens pendant plus de 15 ans et sont heureux désormais de pouvoir en parler ouvertement», a-t-il conclu.

Comments

//