noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Coronavirus: plus de 10.000 morts dans le monde en 24h, pic d’hospitalisations en France

Coronavirus: plus de 10.000 morts dans le monde en 24h, pic d’hospitalisations en France
folder_openEurope access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Face à la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, la ville américaine Chicago a incité ses habitants à rester chez eux, comme la Grèce, déjà confinée, qui se met à appliquer en plus un couvre-feu, tandis que la France a enregistré ces derniers jours un pic d'hospitalisations.

La maire de Chicago, troisième ville la plus peuplée des Etats-Unis, a appelé jeudi ses 2,7 millions d'habitants à rester chez eux sauf pour des déplacements essentiels, dont le travail et l'école, à partir de lundi, alors que l'épidémie de Covid-19 devient hors de contrôle aux Etats-Unis.

Il s'agit d'une recommandation, a tweeté la maire, Lori Lightfoot. «Il est fortement conseillé aux habitants de ne recevoir aucun invité à leurs domiciles, d'annuler les fêtes traditionnelles de Thanksgiving, et d'éviter de voyager», indique aussi le texte publié par la ville.

Dans l'État de New York, le gouverneur Andrew Cuomo a annoncé que tout établissement autorisé à vendre de l'alcool, y compris les bars et les restaurants, devrait fermer à 22 heures.

Par ailleurs, à Washington, un conseiller de Donald Trump a annoncé jeudi qu'il avait été testé positif au Covid-19, rejoignant plusieurs membres de l'entourage du président américain contaminés par le coronavirus depuis l'élection, le 3 novembre.

Plus de 10.000 morts en 24h

Plus de 10.000 nouveaux décès liés au nouveau coronavirus ont été enregistrés en 24 heures, dans le monde mercredi, selon le comptage réalisé par l'AFP jeudi à 11H00 GMT.

Près de la moitié ont été annoncés en Europe (4.961), 1.868 en Amérique latine et aux Caraïbes, et 1.330 autres aux États-Unis.

Au total, on dénombre au moins 1.285.160 morts depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre. Plus de 52.151.580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 242.621 décès, suivi par le Brésil (164.281 morts), l'Inde (128.121 morts), le Mexique (96.430 morts), et le Royaume-Uni (50.365 morts).

Signes d'amélioration en Allemagne

En Europe, un signe d'espoir est venu jeudi d'Allemagne, où l'institut de veille sanitaire Robert Koch a évoqué des «premiers signes» d'amélioration de la courbe des infections.

«La courbe s'aplatit», a déclaré le directeur de l'Institut, Lothar Wieler, tout en prévenant contre tout relâchement des comportements en Allemagne, où sont fermés pour un mois les bars, les restaurants et de nombreux équipements collectifs.

Mais nombre de pays restaient dans le rouge, et toute la semaine de nouvelles restrictions ont été annoncées sur le continent.

 

Restrictions

En Grèce, déjà reconfinée et débordée par un «tsunami» de victimes du coronavirus selon le Premier ministre, un couvre-feu nocturne est imposé à partir de vendredi entre 21H00 et 05H00 locales. Seuls les déplacements pour des raisons de travail et de santé sont autorisés.

Depuis fin octobre, le nombre quotidien de morts a quadruplé, à 42 décès mercredi, et celui des infections a doublé, à près de 3.000 en un jour.

Tout le pays est reconfiné depuis samedi jusqu'au 30 novembre, seuls les magasins de produits «essentiels» restant ouverts, principalement les supermarchés et les pharmacies.

Le Portugal a de son côté élargi jeudi la zone concernée par ses restrictions sanitaires. La Slovénie a interdit presque tous les rassemblements pour deux semaines. La Hongrie a imposé depuis mercredi un confinement partiel pour au moins 30 jours.

Pic d'hospitalisations en France

En France, où un malade du virus est hospitalisé «toutes les 30 secondes», le Premier ministre Jean Castex a exclu tout assouplissement du confinement pour encore au moins 15 jours.

Jean Castex a jugé que la récente tendance à la baisse du nombre de cas positifs au Covid-19 était «fragile» et «à confirmer», «le pic du mois d'avril» en nombre d'hospitalisations ayant été dépassé.

Si de «premières mesures d'allégement» pourraient intervenir au 1er décembre, elles seraient «strictement limitées» aux commerces actuellement fermés, a-t-il prévenu, en excluant cafés, restaurants et salles de sport.

Un centre de tests antigéniques de dépistage a été ouvert à l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle pour les passagers en provenance des pays classés «rouge», auxquels la France demande de fournir un test pour entrer sur le territoire.

En Italie, où le seuil du million de cas a été dépassé, le gouvernement a réservé 15.000 lits d'hôtel à travers le pays pour les patients Covid.

Le Royaume-Uni, pays le plus durement touché en Europe, avait dépassé mercredi les 50.000 morts, l'Espagne et la France étant au-delà des 40.000 décès.

«Vaccin pour tous»

Plusieurs dirigeants mondiaux, Européens en tête, ont appelé jeudi au Forum de Paris à l'accès de tous aux vaccins et traitements contre le Covid-19, un projet pour lequel 28 milliards de dollars manquent encore à l'appel.

«On ne gagnera pas contre le virus en abandonnant une partie de l'humanité», a lancé le président français Emmanuel Macron lors de la troisième édition de ce Forum sur la Paix, organisée cette année en virtuel en raison de la pandémie de Covid-19.

90.000 emplois perdus dans le secteur aérien aux USA

Sur le plan économique, la fédération représentant les compagnies aériennes américaines a estimé jeudi que les sociétés du secteur, fortement touchées par la chute des ventes de billets d'avion depuis le début de la pandémie, allaient supprimer au total 90.000 emplois entre mars et décembre.

Comments

//