noscript

Please Wait...

corona

Coronavirus: près de 1,3 million de morts dans le monde, l’Europe s’organise pour l’arrivée d’un vaccin tant espéré

Coronavirus: près de 1,3 million de morts dans le monde, l’Europe s’organise pour l’arrivée d’un vaccin tant espéré
folder_openEurope access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

L'Europe prépare le terrain pour l'arrivée tant attendue d'un vaccin tandis que Grèce, Hongrie, Chypre et New York prennent de nouvelles mesures pour endiguer la propagation du virus qui a fait près de 1,3 million de morts dans le monde.

La Grèce, déjà confinée, a décrété un couvre-feu nocturne à partir de vendredi 13 novembre entre 21h et 5h. Seuls les «déplacements pour des raisons de travail et de santé» seront autorisés.

En Ukraine, les autorités ont demandé à tous les commerces non essentiels (restaurants, centres commerciaux et salles de sport) de fermer pour les trois prochains weekends.

Confinement partiel en Hongrie, New York et Chypre

La Hongrie impose depuis mercredi 11 novembre un confinement partiel censé durer au minimum 30 jours : les rassemblements sont désormais interdits, les restaurants fermés, les événements culturels et de loisirs annulés et le couvre-feu étendu de 20h à 5h.

La République de Chypre a décidé mercredi 11 novembre de confiner jusqu'à fin novembre les grandes villes portuaires de Paphos et Limassol, où le nombre de cas de Covid-19 a explosé ces dernières semaines.

En France, le premier ministre s'apprête à prendre la parole jeudi 12 novembre à 18h afin de faire le point sur le reconfinement.

Comme dans plusieurs Etats en Californie, New York a décidé de fermer les bars, les restaurants et les salles de sport à partir de 22h00 et a limité à 10 le nombre de personnes autorisées à se réunir pour des soirées privées. Le maire de New York, Bill de Blasio, a pour sa part annoncé que le taux moyen de tests positifs sur sept jours atteignait 2,52% dans la ville. Les écoles devront fermer et passer à l'enseignement à distance si ce taux s'élève à 3%.

Près de 1,3 million de morts

La pandémie a fait au moins 1.275.113 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi 11 novembre.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 240.918 décès, suivis par le Brésil (163.373 morts), l'Inde (127.571), le Mexique (95.842) et le Royaume-Uni (50.365). Quant à l'Espagne, elle a passé le 11 novembre la barre des 40.000 morts officiellement recensés.

À cette même date, l'Italie a dépassé le million de cas enregistrés depuis le début de l'épidémie, devenant le 10e pays à franchir ce seuil, après les États-Unis, l'Inde, le Brésil, la Russie, la France, l'Espagne, l'Argentine, le Royaume-Uni et la Colombie.

Gibraltar vient d'enregistrer son premier décès du Covid-19, ont annoncé mercredi les autorités de cette enclave britannique aux liens très étroits avec l'Espagne voisine, l'un des pays les plus touchés d'Europe.

Espoir de vaccinations

Dans un scénario «optimiste», l'Union européenne pourrait débuter au premier trimestre 2021 les vaccinations contre le Covid-19, a affirmé mercredi 11 novembre la directrice de l'agence européenne en charge des épidémies.

Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont relancé les espoirs en faisant état d'un vaccin «efficace à 90%», selon les résultats préliminaires d'un essai encore en cours.

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir approuvé un contrat avec les deux groupes pour acheter jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin. Les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que les vaccinations pourraient commencer avant la fin de l'année.

Vaccins: la concurrence fait rage

La Russie, déterminée à faire la course en tête, a revendiqué mercredi un taux d'efficacité de 92% pour son propre vaccin, le Spoutnik-V.

Au Brésil, la reprise des essais cliniques du vaccin chinois CoronaVasc, suspendus lundi 10 novembre après la mort d'un volontaire, a été autorisée.

Vers une «Union de la santé» européenne

Alors que les Vingt-Sept font face à la pandémie en rangs dispersés, Bruxelles a dévoilé mercredi son projet d'«Union de la santé» pour se donner les moyens d'affronter les futures crises sanitaires, notamment en créant une nouvelle agence aux pouvoirs étendus, la Health Emergency Response Authority (HERA). Elle ne devrait toutefois pas voir le jour avant 2023.

Le président argentin à l'isolement

La pandémie n’épargne personne. Le président argentin Alberto Fernandez, testé négatif au Covid-19, s'est placé en isolement préventif à la résidence officielle d'Olivos, au nord de Buenos Aires, en raison d'un contact étroit avec un cas positif, a annoncé le gouvernement.

Nouveau cas à la Maison-Blanche

Un nouveau cas de coronavirus a été par ailleurs détecté parmi le personnel de la Maison-Blanche, où plusieurs proches de Donald Trump ayant assisté à la soirée électorale du 3 novembre ont déjà été testés positifs, ont annoncé les médias américains.

Comments

//