noscript

Please Wait...

Caricatures du prophète Mohammad (S): le Hezbollah appelle Paris à «contribuer à l’interdiction de l’émergence de nouvelles tensions»

Caricatures du prophète Mohammad (S): le Hezbollah appelle Paris à «contribuer à l’interdiction de l’émergence de nouvelles tensions»
folder_openCommuniqués de presse access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AlManar

Le Hezbollah a fermement condamné «les insultes intentionnelles contre le grand messager de Dieu, le prophète Mohammad (S)», exprimant son «rejet catégorique à la position officielle de la France qui encourage cette offense dangereuse à l’encontre du prophète de la miséricorde et du messager de la paix».

Dans un communiqué publié dimanche 25 octobre, le Hezbollah a dit «regretter le retour de ces atteintes et des sentiments de haine contre l’Islam et les musulmans».

Et d’ajouter: «Ce qui a été publié en France heurte les sentiments de plus de deux milliards musulmans, dont la communauté islamique et arabe vivant en Europe et en France, depuis des décennies».

«Toutes les prétentions fallacieuses sur la liberté d’opinion et d’expression ne peuvent pas justifier les atteintes inadmissibles à l’encontre du messager de Dieu (S) et des religions», a souligné le Hezbollah, appelant «les autorités françaises au retour à la raison, à la sagesse et au respect claire des religions, des valeurs et des croyances divines».

Il a également appelé Paris à «contribuer positivement pour interdire l’émergence de nouvelles causes de tension au niveau international».

Un flot de critiques ont été exprimé contre les récents propos d’Emmanuel Macron heurtant les sentiments de plus de 2 milliards musulmans.

La semaine dernière, Macron a promis que la France continuerait de défendre les caricatures offensant à l’encontre du prophète Mohammad (S), au nom de la «liberté d’expression».

Dimanche soir, le président français a diffusé plusieurs tweets, également en anglais et arabe, soulignant son rejet des «discours de haine» et qu’il continuera à défendre «le débat raisonnable».

«La liberté, nous la chérissons; l’égalité, nous la garantissons; la fraternité, nous la vivons avec intensité. Rien ne nous fera reculer, jamais», a écrit le chef de l’Etat.

«Notre histoire est celle de la lutte contre les tyrannies et les fanatismes. Nous continuerons», a-t-il tweeté, avant d’ajouter: «Nous respectons toutes les différences dans un esprit de paix (…) Nous nous tiendrons toujours du côté de la dignité humaine et des valeurs universelles».

Source: Relations médiatiques du Hezbollah

Comments

//