noscript

Please Wait...

60 détenus palestiniens entament une grève de la faim dans les prisons israéliennes

60 détenus palestiniens entament une grève de la faim dans les prisons israéliennes
folder_openPalestine access_time depuis 5 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AA

Le Club des prisonniers palestiniens (non gouvernemental) a déclaré hier que 60 prisonniers palestiniens commenceront jeudi une grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Le club a indiqué dans un communiqué rendu public que les détenus sont des cadres du Front populaire de libération de la Palestine, répartis dans toutes les prisons israéliennes, ont décidé de commencer la grève jeudi.

Le communiqué attribue cette grève à l'échec du dialogue avec l'administration pénitentiaire israélienne, concernant une demande visant à mettre fin à l'isolement du détenu Wael Al-Jaghoub.

La même source a souligné que la grève sera aussi observée en raison du refus continu de l’occupation de répondre favorablement à la demande du détenu administratif Maher Al-Akhras, en grève de la faim depuis 80 jours.

Le service pénitentiaire israélien continue de placer le chef du Front populaire, Wael Jaghoub, à l'isolement depuis des mois.

Le détenu Maher Al-Akhras poursuit sa grève de la faim pour le 80e jour, en protestation contre sa détention administrative (sans inculpation).

De leur côté, les organisations de défense des droits de l'homme et les responsables palestiniens ont mis en garde contre le danger qui menace la vie d'al-Akhras suite au refus d'«Israël» de répondre favorablement à la demande de sa libération.

Les détenus palestiniens poursuivent leur résistance en observant une grève de la faim afin de faire pression sur l'Autorité pénitentiaire israélienne pour qu'elle réponde favorablement à leurs demandes après avoir épuisé toutes les tentatives de lutte.

Selon les données palestiniennes, «Israël» a arrêté environ un million de Palestiniens depuis 1967 (date de l'occupation de la Cisjordanie et de la bande de Gaza), tandis que le nombre de personnes emprisonnées en 2020 a atteint environ les 5000 détenus.

Il est à noter qu'environ 700 détenus sont malades, dont 300 souffrant de maladies chroniques nécessitant un traitement continu et 10 autres atteints de cancer.

Comments

//