noscript

Please Wait...

Assad: L’Etat assumera le soutien financier aux familles endommagées par les incendies

Assad: L’Etat assumera le soutien financier aux familles endommagées par les incendies
folder_openSyrie access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sana

Le président syrien Bachar Al-Assad s'est rendu mardi 13 octobre dans des villages du nord-ouest du pays frappés la semaine dernière par des incendies, les qualifiant de «catastrophe nationale».

Accompagné des ministres de l’Administration locale et de l’Agriculture et de la Réforme agraire, du gouverneur de Lattaquié et du directeur de l’agriculture au gouvernorat, le président Assad s’est rendu au village de Ballorane dans la banlieue nord de Lattaquié pour s’y informer des dégâts, rencontrer les habitants et entendre leurs exigences les plus importantes pour assurer leurs besoins primaires qui les aident à renforcer leur attachement à leurs terres et à les cultiver de nouveau le plus tôt possible.

Dans la banlieue de Qerdaha, il a visité le village de Bessout, dont la population a été obligée de quitter les maisons du fait des incendies, et à s’y retourner après leur extinction en collaboration avec les équipes de la défense civile et l’armée arabe syrienne.

Les habitants du village ont hautement apprécié les grands efforts déployés par les institutions étatiques pour sécuriser leurs maisons, faisant savoir que leur retour est l’expression de leur attachement à leur terre en dépit de toutes les difficultés.

«L’Etat assumera le fardeau le plus grand, à savoir le soutien financier aux familles qui avaient perdu leurs ressources pour qu’elles puissent rester dans leurs terres et les investir», a dit le président Assad.

Il a estimé que la plupart des familles endommagées avaient perdu cette saison et leurs ressources pour un an tout entier, ainsi que leurs arbres qui ont besoin des années pour redevenir productrices, notamment l’olivier.

«L’objectif essentiel de cette visite est de s’informer des détails pour être sûr que les plans qui seront mis au points dans les jours à venir sont réalistes et applicables et non pas théoriques. Nous avons entendu des idées très importantes dans des zones variées», a fait noter le président syrien.

D’autre part, il a fait savoir que la plupart des incendies, des dégâts et des pertes étaient dans les terres boisées, affirmant que ces terres ne seront jamais transformées en des zones de logement aléatoire illégal.

«Les forêts sont une richesse nationale qui ne sont pas moins importants que les terres agricoles», a-t-il martelé, insistant sur l’importance de travailler jour et nuit pour réparer ces terres.

«Le temps est important pour nous. Il faut planter des moissons alternatives et des arbres à la place de celles brûlées. Ce qui s’est passé est une catastrophe de tous les sens humains, économiques ou écologiques», a affirmé le président al-Assad.

Le président al-Assad a assuré qu’il poursuivra sa tournée selon un calendrier fixe car il est impossible de visiter toutes les zones endommagées.

«Ma visite à ces zones ne signifie pas que notre soutien est apporté seulement à ces zones, mais cette visite vise à s’informer de la situation qui se ressemble dans tous les villages pour les soutenir tous sans exception. Nous voulons soutenir toutes les terres affectées, toutes les arbres brûlés et chaque individu endommagé», a-t-il conclu.

Comments

//