noscript

Please Wait...

La Turquie se préparerait à des essais de missiles S-400 en mer Noire

La Turquie se préparerait à des essais de missiles S-400 en mer Noire
folder_openAsie access_time depuis 21 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Les autorités turques ont fermé un secteur de la mer Noire pour quelques jours sur fond d’informations sur des essais prévus de systèmes sol-air S-400 achetés par Ankara à la Russie.

Un secteur turc de la mer Noire près de la ville de Sinop a été fermé à la navigation du 13 au 16 octobre pour la tenue de tirs d’entraînement, a annoncé le jeudi l’administration maritime du pays.

«Des tirs d’entraînement se tiendront du 13 au 16 octobre», est-il indiqué dans une notice de navigation Navtex qui précise les coordonnées du secteur dangereux pour les navires.

Le 9 octobre, les autorités turques ont déjà déclaré ce secteur de la mer Noire dangereux pour la navigation en raison de «tirs d’entraînement».

Les médias de Sinop ont publié des photos et vidéos d’un convoi militaire traversant la ville avec des systèmes de missiles antiaériens S-400.

Le journal Turkish Minute avait précédemment déclaré, se référant à des données officielles, que le polygone de tir de Sinop avait reçu 10 cibles aériennes Banshee destinées à tester les S-400 entre le 5 et le 16 octobre.

Selon le journal, les tirs d’essai de S-400 sont destinés à vérifier leur capacité d’engagement et de tir, tester leurs radars et systèmes de communications.

L’accord turc sur les S-400 signé en 2017 a provoqué le mécontentement de Washington qui a exigé que la Turquie y renonce pour acquérir des systèmes américains Patriot.

Les États-Unis ont menacé de retarder voire annuler la vente de chasseurs F-35 à Ankara et d’adopter des sanctions conformément à la loi sur les sanctions contre les adversaires de l’Amérique (CAATSA).

Refusant de faire des concessions, Ankara a poursuivi les négociations avec la Russie sur un autre lot de S-400.

En août, le directeur général de l’agence russe d’exportation de matériel militaire Rosoboronexport, Alexandre Mikheïev, a annoncé que le contrat de livraison d’une autre unité de S-400 à la Turquie était déjà signé et que Moscou et Ankara discutaient des modalités de financement.

Comments

//