noscript

Please Wait...

«Le Koweït n’a aucune intention de normaliser avec Israël», affirment des sources gouvernementales

«Le Koweït n’a aucune intention de normaliser avec Israël», affirment des sources gouvernementales
folder_openMoyen Orient access_time depuis 27 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Des sources gouvernementales au Koweït ont affirmé que leur pays n’avait aucune intention de normaliser avec Israël, et ce, en réponse aux déclarations avancées par le président américain Donald Trump, qui avaient déclenché une large polémique.

Selon le journal koweïtien, al-Qabas, «des sources gouvernementales, au Koweït, avaient affirmé que la position de leur pays vis-à-vis de la normalisation avec Israël était fixe et ne changera jamais», signalant : «le Koweït sera le dernier pays à normaliser avec l’Entité d’Israël».

«Le Koweït ne subit aucune pression pour changer sa position et refuse toujours la normalisation avec l’occupation israélienne», avaient-elles ajouté, en expliquant que «le choix de la normalisation était une affaire de souveraineté qui ne pourra pas changer».

Les sources ont ajouté : «Le Koweït sera toujours aux côtés du peuple palestinien et continuera à le soutenir jusqu’à ce qu’il gagne ses droits et parvient à établir la solution juste, fondée sur la légitimité internationale et l’initiative arabe pour la paix».

Rappelons que depuis quelques jours avant, Donald Trump, indiqua avoir parlé à l’émir, sans préciser s’il s’agissait du gouverneur du pays ou de son fils, signalant que «ce dernier était excité à l’idée de la normalisation avec Israël».

Les propos de Trump, bien que flous, ont chamboulé la scène politique et populaire au Koweït, qui s’est dite «choquée par la promotion de telles idées».

Le Conseil des ministres réitère sa position

Le Conseil des ministres koweïtien a indiqué, dans un communiqué publié à l’issue de sa réunion hebdomadaire, que «la Cause palestinienne est centrale, étant la principale Cause des Arabes et des Musulmans».

Le Conseil a réitéré «son appui à tous les efforts œuvrant à trouver une solution juste et globale à la Cause palestinienne, garantissant au peuple palestinien la fin de l’Occupation et le retour des réfugiés».

Cette solution garantira, selon le même communiqué, «l’établissement d’un Etat palestinien indépendant dont la capitale est Jérusalem-Est, suivant les frontières de 1967 et conformément aux résolutions internationales et à l’initiative de paix arabe ainsi qu’à la Solution à deux Etats».

 

Comments

//