noscript

Please Wait...

Explosion au Liban: «Israël» inquiet du danger des produits chimiques stockés au port de Haïfa

Explosion au Liban: «Israël» inquiet du danger des produits chimiques stockés au port de Haïfa
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

«Nous devons impérativement évacuer les matières dangereuses stockées au port de Haïfa», a averti mercredi la ministre israélienne de «la Protection de l'Environnement» lors d'une interview à la «radio 103FM».

«Un projet prévoit une évacuation d'ici 5 ans, suivie d'une nouvelle période de 5 ans lors de laquelle un nettoyage de la zone sera effectué», a-t-elle expliqué.

Au lendemain des explosions au port de Beyrouth qui ont ravagé la capitale, soupçonnées par le gouvernement d'avoir été provoquées par une cargaison de nitrate d'ammonium stockée «sans mesures de précaution», l’Entité israélienne s'inquiète concernant des risques similaires au port de Haïfa.

Il n'y a pas moins de «1.500 zones à risque et 800 types de produits chimiques dangereux dans la baie de Haïfa, entreposés dans des usines situées près de nos locaux où travaillent nos équipes», a déclaré le «Centre de recherche pour l'environnement» basé à Haïfa.

«L'incident au Liban illustre le danger d'une concentration de matières dangereuses près d'une population dense et souligne le besoin urgent de fermer les industries inflammables et explosives», a-t-il affirmé.

En 2017, le «ministère israélien de la Protection de l'Environnement» avait annoncé qu'il ne renouvellerait pas l'autorisation d'un réservoir à Haïfa pouvant stocker 12.000 tonnes d'ammoniaque, représentant un «risque inacceptable pour le public».

La pression était montée d'un cran à la suite des menaces lancées un an plus tôt par le secrétaire général du Hezbollah libanais, sayed Hassan Nasrallah, affirmant qu'une attaque de missiles contre le réservoir pourrait avoir l'effet d'une «bombe nucléaire».

Comments

//