noscript

Please Wait...

Des roquettes tirées contre une base militaire irakienne

Des roquettes tirées contre une base militaire irakienne
folder_openMoyen Orient access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Quatre roquettes ont explosé ce vendredi 24 juillet près de la base militaire irakienne de Bismayah, située dans la banlieue sud de Bagdad, rapporte la chaîne de télévision Al-Sumaria. Aucune victime n’a été signalée, l’attaque ayant causé seulement des dégâts matériels.

Une base militaire irakienne située dans la banlieue sud de Bagdad a été la cible de tirs de roquettes ce vendredi 24 juillet, rapporte la chaîne de télévision Al-Sumaria en se référant à une déclaration des forces de sécurité du pays.

Selon les informations fournies, quatre roquettes ont explosé dans la base de Bismayah. L'un des projectiles est tombé sur un entrepôt d’uniformes, un autre sur les vestiaires du régiment de sécurité de la base, alors que les deux restants ont atterri dans les terrains vagues. L'attaque n’a pas fait de victimes mais a causé des dégâts matériels.

Base de Bismayah

Pour rappel, le général de division Kenneth Ekman, commandant adjoint de l'opération Inherent Resolve en Irak et en Syrie, a déclaré mercredi 22 juillet que les forces de la coalition envisageaient de transférer le contrôle de la base de Bismayah à l’Irak le 25 juillet. Elle accueillait les Espagnols chargés de former les soldats irakiens qui y étaient cantonnés.

Multiplication des attaques

Ces derniers mois, les bases militaires irakiennes abritant des troupes étrangères, principalement américaines, ainsi que la Zone verte abritant notamment l'ambassade américaine à Bagdad essuient régulièrement des tirs de roquettes. Des observateurs estiment que l’intensité des attaques a considérablement augmenté après l'assassinat par l'US Air Force, début janvier dans la zone de l'aéroport de Bagdad, du général Qassem Soleimani, commandant de la Force Al-Qods, unité d’élite des Gardiens de la révolution ainsi que du chef adjoint du Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi al-Mouhandes.

Mi-juin, le commandement unifié de l’armée irakienne a annoncé que le Premier ministre irakien, Mustafa al-Kadhimi, avait ordonné de créer des comités spéciaux chargés de mettre fin à ces incidents.

Comments

//