noscript

Please Wait...

«Israël se justifie»: la frappe contre des cibles militaires syriennes «en représailles» à une attaque au Golan occupé

«Israël se justifie»: la frappe contre des cibles militaires syriennes «en représailles» à une attaque au Golan occupé
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La donne est changée dans la région, l’ennemi se trouve en position de «justifier» ses actes hostiles. «Israël» a indiqué vendredi soir avoir frappé des cibles militaires dans le sud syrien, «en représailles à des tirs de munitions depuis la Syrie» plus tôt dans la journée.

«Des hélicoptères de combat ont frappé des cibles militaires dans le sud de la Syrie, appartenant aux forces armées syriennes (SAF). Un certain nombre de cibles ont été touchées, y compris des postes d'observation des SAF et des systèmes de renseignement installés dans des bases des SAF», a indiqué un communiqué de l'armée de l’occupation israélienne.

Ces frappes étaient «une réponse à des tirs de (....) munitions depuis la Syrie» vers le plateau du Golan, occupé par «Israël» depuis la Guerre des six jours en 1967.

Selon l'agence officielle syrienne SANA, des missiles israéliens ont frappé trois cibles, faisant deux «blessés légers» et provoquant des feux de forêt.

Plus tôt vendredi, l'armée de l’ennemi israélienne avait fait état d'explosions côté syrien de la «barrière de sécurité» sur le plateau du Golan occupé, qui avaient endommagé un véhicule et un bâtiment côté israélien. Mais initialement elle avait précisé qu'il n'était «pas possible d'établir dans l'immédiat s'il s'agissait d'une tentative d'attaque contre des positions israéliennes depuis la Syrie».

Comments

//