noscript

Please Wait...

Niger: libération des dix humanitaires nigériens enlevés par des terroristes présumés

Niger: libération des dix humanitaires nigériens enlevés par des terroristes présumés
folder_openAfrique access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les dix travailleurs de l'ONG nigérienne Action et programme d'impact au Sahel (APIS) enlevés le 24 juin dans le sud-ouest du Niger, «ont été libérés», a annoncé jeudi à l'AFP le gouverneur de la région de Tillabéri, proche du Burkina Faso et du Mali, où les attaques terroristes sont récurrentes.

«Ils (les dix travailleurs) ont été libérés hier (mercredi)», a déclaré Tidjani Ibrahim Katiella, sans donner davantage de précisions.

«Je ne peux rien dire, on ne les a pas encore vus», a déclaré de son côté Kadidiatou Harouna, la responsable d'APIS, une ONG partenaire du Programme alimentaire mondial (PAM), qui avait attribué l'enlèvement aux terroristes la semaine dernière.

Cinq humanitaires enlevés au Nigeria

Au Nigeria voisin, cinq humanitaires ont été enlevés par des terroristes présumés dans le nord-est du pays au courant du mois de juin. L'un d'entre eux travaillait pour l'ONG française Action contre la faim.

«Notre employé Ishaiku Yakubu (...) a été enlevé par des hommes armés avec quatre autres employés d'organisations humanitaires», a indiqué ACF dans un communiqué publié le 29 juin, en appelant à sa «libération immédiate».

Les humanitaires kidnappés sont apparus dans une vidéo, vraisemblablement tournée le 21 juin, où ils expliquent avoir été enlevés un par un par des combattants affiliés au groupe extrémiste «État Islamique en Afrique de l'Ouest» (Iswap).

Cette faction du groupe terroriste de «Boko Haram» a mené des raids réguliers contre les employés d'ONG locales et internationales et avait déjà enlevé six humanitaires en 2019, dont une employée d'ACF. Cinq d'entre eux avaient été exécutés, l'employée d'ACF est toujours entre leurs mains.

Plus de 36.000 personnes ont été tuées depuis 2009 dans les violences dans la région et plus de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.

Les Nations Unies estiment que près de 7 millions de personnes dépendent de l'aide humanitaire pour survivre dans la région du lac Tchad, région à genoux après 10 ans de conflit contre les groupes terroristes.

Comments

//