noscript

Please Wait...

Chamkhani: l’Europe «se laisse manipuler» par Trump et Bolton

Chamkhani: l’Europe «se laisse manipuler» par Trump et Bolton
folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Irna

Le secrétaire du Conseil suprême de la Sécurité nationale de la République islamique d’Iran (RII), Ali Chamkhani a critiqué les Etats européens signataires de l’accord nucléaire, qui n’ont point tenu leurs engagements envers l’Iran dans le cadre de l’accord, indiquant qu’ils «se laissent manipuler» par Trump et Bolton.

«Pourquoi l'Europe a-t-elle ignoré la soupe du retrait de l’accord nucléaire de 2015 (PGAC) faite par deux stupides incompétents que sont Bolton et Trump et se laisse manipuler par eux en avançant une résolution anti-iranienne ?», s’interroge Ali Chamkhani, en réaction au récent geste contreproductif de la troïka européenne (France, Royaume-Uni, Allemagne) contre l’Iran.

«John Bolton, un ancien conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, a qualifié dans ses mémoires d’idiot et d'imprévisible le Président Donald Trump, et Trump l'a traité pour sa part d'idiot et incompétent», rappelle aux Européens le Contre-amiral, Ali Chamkhani  sur son compte Twitter.

Dans son livre qui doit paraitre bientôt, John Bolton, ex-conseiller de Trump pour la sécurité  qui a prévu plusieurs apparitions télévisées ce week-end, a déjà asséné sa conclusion jeudi: Donald Trump est selon lui «inapte» à présider «la première puissance» mondiale.

En face, le milliardaire républicain s'est déchaîné sur Twitter contre son ex-conseiller, qualifié d'«idiot ennuyeux et aigri qui voulait seulement déclencher une guerre» et a attendu d'être limogé en septembre pour critiquer son ancien patron qu'il défendait bec et ongles jusque-là.

La résolution de la Troïka européenne contre l'Iran a été approuvée vendredi lors de la réunion saisonnière du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), malgré la forte opposition de la Chine et de la Russie, co-signataires du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC).

Téhéran qui rejette complètement la résolution du Conseil des gouverneurs, a promis de prendra les «mesures appropriées» pour y répondre.

Le très haut diplomate iranien, Mohammad Javad Zarif, a également appelé la troïka européenne à faire preuve de courage face aux USA et de ne pas s’aligner sur leurs politiques hostiles et unilatérales.

Comments

//