noscript

Please Wait...

Avion ukrainien abattu: l’Iran enverra «prochainement» les boîtes noires de l’appareil en France

Avion ukrainien abattu: l’Iran enverra «prochainement» les boîtes noires de l’appareil en France
folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les boîtes noires de l’avion ukrainien abattu par erreur en janvier par l’Iran au-dessus de Téhéran seront envoyées à la France «dans les prochains jours», a affirmé, ce lundi 22 juin, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

«La décision d’envoyer les boîtes noires a été prise depuis un moment et sera bientôt suivie d’effets», a déclaré Mohammad Javad Zarif, selon un communiqué de son ministère, lors d’un appel téléphonique avec son homologue canadien François-Philippe Champagne.

Le ministère avait indiqué la semaine dernière que le processus d’envoi des boîtes noires avait été retardé par la pandémie de nouveau coronavirus, qui a entraîné l’annulation de la plupart des vols internationaux.

Les forces armées iraniennes ont reconnu le 11 janvier avoir abattu «par erreur» trois jours plus tôt le Boeing assurant le vol PS 752 d’Ukraine International Airlines entre Téhéran et Kiev peu après son décollage de l’aéroport international de Téhéran.

Informations sur les derniers instants avant le crash

Ottawa réclame depuis des mois que l’Iran, qui ne dispose pas de moyens techniques permettant d’extraire et déchiffrer les données des boîtes noires, transmette celles-ci à l’étranger pour analyse.

Les boîtes noires devraient contenir des informations sur les derniers instants avant que l’avion ne soit frappé par deux missiles sol-air et ne s’écrase.

Selon le communiqué du ministère, Téhéran avait dit à l’Ukraine être prêt à «résoudre les problèmes juridiques et à discuter des moyens d’indemniser les familles» des victimes, mais n’avait pas encore reçu de délégation de l’autre partie.

Le jour de l’accident, les défenses aériennes de l’Iran étaient en état d’alerte élevé après que la République islamique a tiré des missiles sur une base irakienne abritant des soldats américains pour venger le général iranien Qassem Soleimani, assassiné dans un raid de drone américain à Bagdad le 3 janvier.

Comments

//