noscript

Please Wait...

L’Iran poursuivra ses activités nucléaires malgré les sanctions US

L’Iran poursuivra ses activités nucléaires malgré les sanctions US
folder_openIran access_timedepuis 4 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

L'Iran a déclaré vendredi que ses experts poursuivront leurs activités liées au développement du nucléaire, malgré les sanctions imposées plus tôt cette semaine par les États-Unis.

La télévision d’État a cité une déclaration du département nucléaire, selon laquelle la décision américaine d’imposer des sanctions à deux scientifiques nucléaires iraniens révèle la poursuite d’une attitude «hostile».

Selon cette déclaration, les sanctions américaines obligeraient l'Iran «à poursuivre ses efforts sans relâche, plus qu’avant (en matière de nucléaire ndlr)».

Le communiqué indique aussi que les sanctions violent le droit international.

Mercredi, Les Etats-Unis ont annoncé la fin des dérogations qui autorisaient jusqu'ici des projets liés au programme nucléaire civil iranien malgré les sanctions de Washington.

«Aujourd'hui, j'annonce la fin des exemptions aux sanctions pour tous les projets nucléaires en Iran», a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué.

Concrètement, les pays encore attachés à l'accord sur le nucléaire iranien et impliqués dans ces projets risquent d'être sanctionnés par les Etats-Unis s'ils ne se désengagent pas. Cela concerne avant tout la Russie.

Réagissant à l’annonce américaine, Moscou a fustigé le comportement toujours plus «dangereux» des Etats-Unis.

«Les actions de Washington sont de plus en plus dangereuses et imprévisibles», a commenté la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

«Ce type de comportement tire un trait sur les ambitions de leadership de Washington», a estimé Mme Zakharova, dénonçant une «nouvelle violation flagrante» des Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, négocié à l’époque de Barack Obama et renié par son successeur Donald Trump.

De son côté, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a condamné la décision américaine, estimant que cela compliquerait «encore» la tâche des pays chargés de s’assurer de la nature pacifique du programme de Téhéran.

Comments

//