noscript

Please Wait...

Premier anniversaire du martyre du général Soleimani

Coronavirus: l’ONU demande d’injecter 1.500 milliards USD dans les pays en développement

Coronavirus: l’ONU demande d’injecter 1.500 milliards USD dans les pays en développement
folder_openEurope access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Les économistes de l'ONU ont demandé lundi 1500 milliards de dollars pour les pays en développement et l'annulation de leur dette à hauteur de 1000 milliards pour les aider à faire face à la pandémie du Covid-19. L'ONG Oxfam a de son côté réclamé un «plan Marshall planétaire d'urgence».

Dans une étude publiée lundi à Genève, la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) souligne que les retombées économiques liées à la pandémie du nouveau coronavirus «sont de plus en plus difficiles à prévoir», mais «qu'il est clair que les choses vont s'aggraver pour les économies en développement».

«Même si les plans de relance massifs actuellement mis en œuvre permettent d'éviter une longue période de dépression, ils n'empêcheront pas (...) une récession de l'économie mondiale cette année», relève l'étude.

Selon les économistes de la Cnuced, les pays en développement – à l'exception probablement de la Chine et peut-être de l'Inde – vont être confrontés à de graves difficultés. Ces Etats vont devoir faire face à un déficit de financement de 2000 à 3000 milliards de dollars au cours des deux prochaines années.

Liquidités et annulation de la dette

La CNUCED demande qu'un plan de soutien à ces pays soit mis sur pied, comprenant l'injection de 1000 milliards de dollars de liquidités, l'annulation de leur dette à hauteur de 1000 milliards de dollars cette année et l'octroi de 500 milliards de dollars de subventions dans les services de santé d'urgence et des programmes d'aide sociale.

Les économistes de l'ONU demandent aussi la mise en place d'un contrôle des capitaux afin de «limiter l'augmentation des sorties de capitaux» de ces pays.

De son côté, l’ONG Oxfam a réclamé lundi la mobilisation d'un «plan Marshall planétaire d'urgence» de 160 milliards de dollars pour lutter contre la pandémie.

Ce plan «permettrait à tous les pays, et notamment les plus pauvres, de prendre des mesures pour prévenir la propagation de la maladie et renforcer les capacités des systèmes de santé à prendre en charge les personnes touchées», assure-t-elle.

Ce plan devrait notamment permettre d'investir dans la prévention, d'acheminer des équipements sur le terrain, de mobiliser «dix millions de nouveaux travailleurs» de la santé, ou encore d'assurer la gratuité des soins et des tests dans les pays aidés.

Par ailleurs, l'ONG réclame la «réquisition» par les gouvernements des établissements de santé privés afin que toutes les capacités soient employées à lutter contre le coronavirus.

L’Oxfam demande également la mise à disposition gratuitement des futurs vaccins et traitements «en tant que bien public mondial».

Le nouveau coronavirus a fait au moins 36 674 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 21h00 GMT. Il a été réalisé à partir de données collectées auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Plus de 757 940 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 184 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

Comments

//