noscript

Please Wait...

achoura2019

Cheikh Ibrahim Zakzaky autorisé à se soigner en Inde

Cheikh Ibrahim Zakzaky autorisé à se soigner en Inde
folder_openAfrique access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec BBC

Détenu depuis 2015, cheikh Ibrahim Zakzaky pourra quitter le Nigeria pour raison médicale.

Le chef du Mouvement islamique au Nigeria, cheikh Ibrahim Zakzaky, a obtenu l'autorisation de se faire soigner en Inde.

La décision sanctionne son audience de mise en liberté sous caution qui s'est tenu à Kaduna, dans le nord du Nigéria.

Tôt ce matin, la sécurité a été renforcée dans la ville nigériane alors que commençait l'audience du chef religieux et de son épouse Zeenah, tous deux en détention depuis 2015.

Du gaz lacrymogène a été tiré sur les partisans du cheikh par la police pour tenter de les disperser.

La semaine dernière, le gouvernement a pris la décision controversée d'interdire le Mouvement islamique au Nigeria (MIN), l'accusant de déclencher des violences et d'être un « ennemi de l'Etat », sachant que, lors de manifestations de ce mouvement, il y a toujours des victimes parmi ses membres, suite à la répression sanglante de la part des autorités contre eux.

L'interdiction du groupe chiite MIN fait craindre une montée de la violence

« Ils nous poussent à bout, au point où on dira 'C'est bon, défendons nous nous-mêmes et prenons les armes' », confie à l'AFP Suhailah Maleshiya, la fille du leader du groupe, qui a fait ses études en Malaisie.

« Voir nos frères se faire tuer encore et encore, ça ferait changer l'esprit de n'importe qui », explique la fille de cheikh Ibrahim Zakzaky.

Ces dernières semaines, les partisans du MIN ont manifesté quasiment tous les jours pour demander sa libération, chantant des slogans tels que « mort à Buhari, mort à l'Arabie Saoudite, libérez Zakzaky, mourons pour Zakzaky ».

Comments

//