Please Wait...

Guerre contre Qatif: démolir le quartier d’Al-Thawra, berceau des manifestations pacifiques

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Latifa Al-Husseïni - AlAhed

Les autorités saoudiennes multiplient leurs mesures arbitraires envers le peuple de Qatif et ses alentours : Arrestations arbitraires, exécutions et lincursions dans les villages et les villes de la région orientale qui sont contraires à toutes les normes humaines, morales et juridiques, dans la limite des normes reconnues dans tous les pays du monde. Les services de sécurité exécutent les ordres et les décrets royaux et les imposent par la force militaire et par la violence à la population qui n'a aucune liberté de s'opposer à ces mesures injustes.

L’objectif de l’autorité ne se limite pas à la répression des dissidents. La situation devient de plus en plus dangereuse. Des informations provenant de la péninsule arabique parlent de certaines mesures sectaires que l'autorité va imposer aux habitants de Qatif.

Une source d’Arabie saoudite a révélé au site AlAhed que les forces de sécurité s’apprêtent à raser des centaines de maisons dans le centre de Qatif, et notamment celles situées dans la rue Al-Thawra (Révolution)pour forcer des milliers d'habitants à se déplacer, à l’instar de la démolition du quartier Al-massoura à Awamiya en 2017.

Les autorités vont prétendre lancer un plan de développement qui inclut des projets caritatifs dans le but de gagner le soutien de l'opinion publique, mais ce qui est dissimulé s’avère plus dangereux. «Le régime saoudien cherche à changer les données démographiques chiites de la région pour affaiblir la plus grande conecntration chiite là-bas, les véritables propriétaires, en les remplaçant par des étrangers et des expatriés», a déclaré la source.

La source relie le plan revu et le mouvement populaire qui a été déclenché dans la rue Al-Thawra en 2012, visant ainsi à l'élimination du symbole de la révolution, surtout que bin Saoud (le prince héritier Mohammed bin Salman) voudrait étouffer toutes les voix de l’opposition par les détentions ou les exécutions extrajudiciaires. «L'objectif de la destruction des maisons et le déplacement des personnes est beaucoup plus grande que, ce qui est révélé dans les médias, qui parlent de la poursuite des groupes terroristes. La question est tout simplement que le régime saoudien mène une guerre sectaire selon la règle qui dit «diviser pour régner», il distrait le peuple par des réformes ayant une apparence religieuse «réformiste», mais il manipule le pays et ses richesses», ajoute la source.

Selon cette dernière, les responsables directs de la destruction des maisons sont le roi et le prince héritier, mais ceux qui appliquent le plan, ce sont les commerçants les traitres installés à Qatif. Ils voudraient nuire à tous les habitants de cette région, y compris les familles des jeunes qui se sont révoltés pour réclamer leurs droits les plus fondamentaux d’une vie décente, en référence aux résidents et aux militants ayant participé aux manifestations de 2011 dans la rue Al-Thawra.

«Les habitants ont compris le complot… il y a eu des rapports relevant l'existence de plans destructeurs, mais les habitants ont refusé de quitter leurs maisons pour plusieurs raisons, notamment le fait que la rémunération qu'ils devaient recevoir en échange ne suffirait pas pour se payer un logement, et par conséquent la famille qui quitte sa maison ne peut pas se permettre d'acheter mais de louer une maison», signale la source.

Selon la source, «le régime saoudien ne se soucie pas de ces détails, il continue à démolir et détruire des maisons, même si les propriétaires n’étaient pas d’accord.» Certaines donnes affirment que ce plan sera également exécuté ailleurs notamment dans le quartier historique archéologique d’Awamiya.

Comments

//