Please Wait...

Au Yémen, Ansarullah confirme son retrait de trois ports dont Hodeïda

folder_openMoyen Orient access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le mouvement d’Ansarullah au Yémen devrait se retirer de la ville portuaire de Hodeida à compter du 11 mai, première étape d'une cessation des hostilités avec le gouvernement yéménite décidée en décembre, a annoncé l'ONU dans un communiqué.

Ce redéploiement, agréé lors de pourparlers tenus en décembre sous l'égide de l'ONU en Suède, doit commencer à 10 h locales (7 h GMT), a affirmé dans un tweet Mohammed Ali al-Houthi, l'un des chefs d’Ansarullah. Ce dernier a expliqué sur Twitter que le « retrait unilatéral » des combattants survenait en raison du « refus » de la coalition des « pays de l'agression » d'appliquer l'accord conclu en Suède. Il a notamment mis en cause l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, les États-Unis et la Grande-Bretagne, qualifiés de « pays de l'agression ».

Le retrait d’Ansarullah de la ville de Hodeida devrait être achevé d'ici au 14 mai, a fait savoir dans ce communiqué le chef de la mission d'observation de l'ONU déployée dans la ville, l'ancien général danois Michael Lollesgaard.

Il s’agit de la première étape d'une cessation des hostilités avec le gouvernement yéménite décidée en décembre, a précisé l'ONU dans un communiqué.

Selon l'ex-officier, Ansarullah s’est engagé à se retirer non seulement du port de Hodeida, par lequel transite la majeure partie de l'aide humanitaire internationale arrivant au Yémen, mais également des ports de Saleef et Ras Issa.

Depuis décembre, les affrontements dans la région de Hodeida ont considérablement baissé d'intensité, selon d'autres diplomates.

 

Comments

//