Please Wait...

«Israël» rejette une demande de Paris appelant à rétablir le transfert des taxes aux Palestiniens

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

La tension monte d'un cran entre la France et l’entité sioniste. «Israël» aurait rejeté une demande officielle issue du gouvernement français appelant à rétablir le transfert des paiements de taxes dues à l'Autorité palestinienne (AP) et aurait fustigé Paris pour ce qu'il qualifie d'«immoral», a rapporté dimanche la chaîne israélienne «12».

Selon cette source, la France a envoyé une lettre officielle au gouvernement israélien la semaine dernière, l'appelant à «revenir sur sa décision concernant le gel du reversement des taxes dues aux Palestiniens».

En février dernier, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait annoncé sa décision de geler 138 millions de dollars (122 millions d'euros) sur le montant total qu'«Israël» reverse à l'AP au titre de la TVA et des droits de douane prélevés par l'entité sioniste sur les produits importés par les Palestiniens.

L’entité sioniste a inventé une «loi» en 2018 pour geler le transfert de ces taxes à hauteur des allocations que l'AP verse aux auteurs des opérations anti-israéliennes ou à leur famille.

En conséquence, le président Mahmoud Abbas avait indiqué la même semaine qu'il refusait de recevoir l'intégralité des droits de douane dus par «Israël».

Dimanche, rejetant l'appel du gouvernement français, l'entité sioniste a répondu qu’il maintiendrait sa politique.

«Votre demande n'est ni moralement ni diplomatiquement légitime, et va même à l'encontre des principes de la politique européenne en matière de lutte contre le terrorisme», aurait estimé «Tel-Aviv».

Comments

//