ŒIL SUR L'ENNEMI Infos d’ALAHED:«Israël»: le président engage les consultations pour choisir un Premier ministre

Please Wait...

«Israël»: le président engage les consultations pour choisir un Premier ministre

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_time depuis 9 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le président israélien Reuven Rivlin a lancé lundi, en direct devant les caméras, les consultations pour choisir le futur premier ministre, qu'il a prévu de nommer mercredi, soit huit jours après les législatives.

Sauf coup de tonnerre, son choix devrait se porter sur le premier ministre sortant, Benjamin Netanyahou.

Six jours après les législatives du 9 avril, Reuven Rivlin a commencé à recevoir les représentants des formations représentées dans la prochaine «Knesset».

Il a d'abord accueilli à la présidence à al-Qods occupée (Jérusalem) le «Likoud» de Netanyahou, arrivé en tête des législatives avec 36 sièges sur les 120 du «Parlement».

Au cours des consultations de lundi et mardi, les délégués des partis diront tour à tour au président qui ils recommandent.

Benjamin Netanyahou est le grand favori.

Entre les 36 mandats du «Likoud» et ceux de ce qu'il appelle ses «partenaires naturels», il est théoriquement en mesure de réunir une majorité absolue de 65 sièges.

Son principal adversaire, le général Benny Gantz, à la tête de la liste de centre-droit «Bleu-Blanc», est loin du compte.

Reuven Rivlin a théoriquement jusqu'au 24 avril pour se prononcer.

Le député choisi aura 28 jours pour former un «gouvernement».

Cette période pourra éventuellement être prolongée de 14 jours.

En cas d'échec, une autre personne pourra être nommée.

 «Le processus doit refléter la volonté du peuple», a dit Rivlin, «ce n'est pas le président qui choisit le premier ministre, pas plus que quiconque dans la population. C'est le souverain qui choisit, et c'est le peuple qui est souverain».

La commission électorale doit publier les résultats officiels des élections mercredi.

Reuven Rivlin a indiqué qu'il convoquerait le jour même la personne de son choix.

Le scénario le plus probable est que Netanyahou prenne la tête d'une coalition de partis de droite, plus ou moins radicale et religieuse, et de partis ultra-orthodoxes qui représentent les 10% d'Israéliens observant rigoureusement les «règles du judaïsme».

Comments

// -0.498005