Please Wait...

CGRI blacklisté: La mesure américaine aura des conséquences, prévient Zarif

folder_openIran access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le ministre iranien des Affaires étrangères va adresser des lettres à ses homologues du monde entier pour les informer que l'ajout lundi du corps des gardiens de la Révolution sur la liste américaine des «organisations terroristes» ne restera pas sans conséquences, rapporte dimanche l'agence de presse iranienne Irna.

Mohammad Javad Zarif va également écrire au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et au Conseil de sécurité pour protester contre «cette mesure américaine illégale».

Dans un communiqué publié mercredi dernier, le CGRI a déclaré que la démarche «illégale, inhabituelle et sans précédent» de Washington de l'inscrire sur la liste des «organisations terroristes» témoignait de la «profonde rancune et colère» des États-Unis à son égard et qu'elle ne resterait pas sans répondre.

Le même jour, le président iranien Hassan Rohani a pour sa part déclaré que le CGRI est à l'avant-garde de la lutte contre le terrorisme et que la décision de le blacklister par les États-Unis découle de la colère de Washington face au rôle de premier plan du CGRI dans la lutte contre le terrorisme.

Dans sa première réaction à la décision américaine, le Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei, avait indiqué que «les Américains croient pouvoir attenter contre le Corps des gardiens de la Révolution islamique, contre la Révolution islamique et donc l’Iran; mais qu’ils sachent que par le dénigrement, ils ne parviendront à rien».

«Les ennemis de l’Iran comme Trump et les idiots autour de son administration se dirigent vers le plus bas», avait ajouté sayed Khamenei, lors d’une audience accordée, le mardi 9 avril, aux forces du CGRI et à leurs proches.

Lundi, le 8 avril, le président des États-Unis Donald Trump avait publié une déclaration dans laquelle il a désigné le CGRI comme «une organisation terroriste étrangère».

Comments

//