Please Wait...

Soudan: le chef du Conseil militaire, démissionnaire, nomme un successeur

folder_openAfrique access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Awad Ibn Ouf, le chef du Conseil militaire de transition qui dirige le Soudan depuis la destitution jeudi de Omar el-Béchir, a annoncé vendredi sa démission, et le nom de son successeur le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

M. Ibn Ouf s'adressait dans un discours à la nation retransmis par la télévision d'Etat.

Son intervention survient alors que de nombreux Soudanais manifestent toujours devant le quartier général de l'armée à Khartoum pour réclamer une transition avec des personnalités civiles.

Plus tôt vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu une réunion d'urgence sur le Soudan qui s'est achevée après une heure de discussions à huis clos, sans publication de déclaration, selon des diplomates.

«C'est une affaire interne» au Soudan, a déclaré l'ambassadeur du Koweït, Mansour al-Otaibi, pour justifier le fait qu'aucune action ne soit entreprise par le Conseil de sécurité.

La réunion avait été demandée par les Etats-Unis et les cinq membres européens du Conseil de sécurité: la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Pologne et la Belgique.

Dans la matinée, l'ambassadeur soudanais à l'ONU, Yasir Abdelsalam, avait déjà affirmé au Conseil de sécurité que «ce qui se passe au Soudan est une affaire interne».

Le Conseil militaire «se contentera d'être le garant d'un gouvernement civil», a-t-il aussi dit.

Il a en outre ajouté que la période de transition pourrait «être réduite en fonction des développements sur le terrain et l'accord des parties prenantes».

Au lendemain de la destitution d'Omar el-Béchir, resté 30 ans au pouvoir au Soudan, les militaires au pouvoir démentent vendredi avoir mené un coup d'Etat et s'évertuent à rassurer la communauté internationale ainsi que les manifestants qui, eux, veulent leur départ.

Comments

//