noscript

Please Wait...

achoura2019

Grande marche du retour : une mobilisation palestinienne massive pour le premier anniversaire

Grande marche du retour : une mobilisation palestinienne massive pour le premier anniversaire
folder_openPalestine access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Des dizaines de milliers de Palestiniens sont attendus samedi 30 avril le long de la barrière de séparation entre la bande de Gaza et le « territoire israélien ». Une mobilisation pour marquer le premier anniversaire de la « Grande marche du retour » et le 43ème anniversaire de la journée de la Terre palestinienne.

Ce mouvement de protestation vise à demander le droit au retour des réfugiés palestiniens sur les terres que l’occupation israélienne a décidé de confisquer en 1976. Les Palestiniens ont manifesté le 30 mars contre la décision et 6 personnes sont tombées en martyre ce jour-là par les tirs de l’occupation israélienne.

Depuis le 30 mars dernier, l’agence humanitaire de l’ONU a recensé plus de 270 morts. À ce lourd bilan s’ajoute un nombre important de blessés : plus de 29 000, soit deux fois plus que lors de la guerre de 2014. Et leur prise en charge pèse lourdement sur un système de santé déjà menacé d’écroulement, souligne le chef du bureau OCHA à Gaza, Noël Tsekouras. « Je dirais que le service de santé survit, le secteur de santé est attaché à un fil très fin. Mais vous n’allez jamais voir du jour au lendemain le service santé disparaître, c’est une dégradation lente, progressive. »

Seule évolution notable depuis le début du mouvement, un accord négocié en novembre dernier après une violente confrontation armée a permis l’envoi d’une aide du Qatar dans l’enclave et une augmentation des importations autorisées dans la bande de Gaza par «Israël». Le nombre d’heures d’électricité par jour est passé de 4 à 12. Mais ces mesures sont loin d’être suffisantes, tempère Noël Tsekouras. « Tout ça est palliatif, rien de tout ça ne permet de redresser la courbe descendante de la situation à Gaza. On n’a pas de statistique qui nous montre qu’il y a des éléments d’économie ou sociaux qui ont changés. »

Des unités de l’armée de l’occupation sont déployées tout autour de Gaza car il y a une double « manifestation civile » à affronter. Depuis que les États Unis ont reconnu l’occupation israélienne au Golan, le front nord est bien tendu. Au front intérieur, désormais les soldats israéliens sont directement pris pour cible par les Palestiniens lesquels ne craignent plus à s’exposer aux balles de l’armée de l’occupation. Vendredi des unités de l’armée d’occupation étaient déployés tout autour de Gaza sans oser franchir le pas.

Dans la soirée, le Premier ministre israélien qui se vantait il y a peu de ne pas avoir peur de lancer une vaste offensive conter Gaza, s’est ravisé affirmant qu’il est hors de question de déclencher la grande guerre.

 

 

 

Comments

//