Please Wait...

Malgré les sanctions, les revenus pétroliers de l’Iran ont augmenté à l’issue de 2018

folder_openIran access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Sputnik

L’augmentation des prix de l’or noir a compensé entre mars et décembre 2018 l’effet des sanctions imposées par les États-Unis à l’Iran, dont les revenus pétroliers ont augmenté de moitié au cours de la période concernée.

Les recettes pétrolières de l'Iran à l'issue de neuf mois de l'année 2018, toujours en cours selon le calendrier persan, ont augmenté de 48,9% sur un an malgré les sanctions imposées par les États-Unis, relate l'agence iranienne IRNA en se référant aux données statistiques nationales.

Les revenus générés par l'Iran grâce à ses exportations de pétrole entre le 21 mars 2018 (date du début de l'année persane) et fin décembre s'élèvent ainsi à 17,152 milliards de dollars (15,23 milliards d'euros), précise l'agence.

«La principale source de ces revenus est la hausse des prix du pétrole sur le marché mondial par rapport à l'année dernière», indique IRNA.

Plombé par les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, l'excès de l'offre sur les marchés et l'incertitude générée par le ralentissement de la croissance mondiale, le prix du baril a pourtant dégringolé ces derniers mois de 80 dollars à 50.

 

Comments

//