Please Wait...

L’imam Khamenei: «Mort à l’Amérique» signifie «mort aux dirigeants et non à la nation US»

folder_openIran access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

«Les Iraniens scanderont "mort à l'Amérique" tant que Washington poursuivra sa politique hostile. Mais le slogan s'adresse au président Donald Trump et aux dirigeants américains Bolton et Pompeo et non à la nation américaine», a déclaré vendredi le Leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei.

«Tant que l'Amérique poursuivra sa perversité, la nation iranienne n'abandonnera pas le slogan "mort à l'Amérique"», a-t-il réitéré à un rassemblement d'officiers de l'armée de l'air iraniens pour célébrer le 40e anniversaire de la Révolution.

L'année dernière, Trump s'est retiré de l'accord nucléaire conclu entre l'Iran et les puissances mondiales et a imposé de nouvelles sanctions à Téhéran.

L'imam avait reconnu que les sanctions «sans précédent» que les Etats-Unis imposent à l'Iran pèsent sur la population iranienne et sur l'ensemble du pays. «Les Américains disent avec joie que ces sanctions sont sans précédent dans l'histoire. Oui, elles sont sans précédent. Et la défaite que les Américains vont subir sera sans précédent, si Dieu le veut», avait-il déclaré.

Et de poursuivre: «Je recommande de ne pas faire confiance aux Européens comme aux Américains. Nous n'entretenons pas de contacts avec eux mais c'est une question de confiance».

L'Union européenne a récemment intensifié ses critiques sur le programme de missiles balistiques de l'Iran tout en restant attachée à l'accord sur le nucléaire de 2015.

Début janvier, le Leader avait estimé que certains responsables américains étaient «des idiots de première classe», lors d'un discours.

Mercredi, le président Hassan Rohani a déclaré que l'Iran est a prêt à accepter la «repentance» des États-Unis en vue d'établir des «relations amicales» avec l'Amérique.

«Notre devise est d'avoir des relations amicales avec le monde entier», a déclaré M. Rohani dans un discours devant les représentants du corps diplomatique étranger à Téhéran à l'occasion d'une cérémonie.

Les États-Unis et l'Iran ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980.

Comments

//