ACTUALITÉSMoyen OrientIran Infos d’ALAHED:Comment la puissance stratégique de l’Iran apparaît-elle sur les arènes régionales et internationales ?

Please Wait...

Comment la puissance stratégique de l’Iran apparaît-elle sur les arènes régionales et internationales ?

folder_openIran access_timedepuis 2 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par Charles Abi Nader

L'Iran est l'un des pays les plus présents dans la plupart des dossiers sensibles sur la scène régionale et internationale. La plupart des conflits de la région sont liés à la position ou le positionnement de la République islamique en termes d'influence. Ce pays s’est imposé sur la scène mondiale avec ses propres moyens et ses pouvoirs qui constituent sa force stratégique.

La Révolution islamique iranienne (1979) a été le point qui a mis un terme à une période de l’histoire et en a ouvert une autre. Deux phases historiques différentes en terme, d’orientation, de capacités, de concepts, d'emplacement et de rôle. La révolution iranienne qui a mobilisé une grande partie du peuple iranien de différentes orientations avait pour objectif, l’abolition de la monarchie Pahlavi gouvernée par le Shah Mohammad Reza Pahlavi, vivement soutenu par les États-Unis. Cette révolution, suite à un large référendum, a radicalement transformé le pouvoir en Iran mettant en place une république islamique guidée par l’Ayatollah Khomeiny.

L’un des objectifs majeurs de la révolution, qui a renforcé le pouvoir stratégique de l’Iran aujourd’hui, et le refus de la soumission aux dictas externes en général et la libération de la dépendance et de l’hégémonie américaine en particulier. C’est peut-être, grâce à cette indépendance, qui se renforce de plus en plus aujourd’hui, que nous pouvons comprendre la relation crispée entre la République islamique d’Iran et les américains sur tous les dossiers sensibles de la région, où l’Iran se met sur un pas d’égalité dans la rivalité qui l’oppose aux états unis d’une part et ses proxys qui servent de bouc émissaire et de ressources financières dans cette confrontation.

La puissance stratégique de l'Iran réside d'abord dans sa position légitime dans le conflit face aux américains et aux sionistes, dans lequel la République islamique joue le rôle, principalement contre l'ennemi israélien, de protecteur ou de défenseur des droits des arabes et des musulmans usurpés par l'entité sioniste. Alors que la plupart des arabes semblent sur le point de s'effondrer ou de se soumettre à la volonté sioniste, par peur ou par dépendance, ou par complicité ou par trahison, l'Iran en tant que chef de l’axe de la résistance et de confrontation dans la région, garde fermement cette position, tout en étant exposée aux attaques les plus dures, semi-internationales, diplomatiques, politiques et économiques.

La puissance stratégique de l'Iran dans sa position et son influence dans la région et au Moyen-Orient, créées et imposées grâce à ses capacités militaires, sécuritaires, diplomatiques et économiques, forme également une superpuissance qui ne peut être contournée, cela est prouvé par sa capacité à empêcher la plupart des pays occidentaux, en particulier les pays européens et ceux de l'est, de suivre le pas américain et de se retirer de l'accord nucléaire. Après que le président Trump eut été contraint de modifier l'équation zéro sur la production et l’exportation de pétrole iranien qu’il voulait imposer, il semble qu’il existe actuellement un mécanisme financier permettant de contourner les sanctions américaines et de garantir les revenus pétroliers iraniens.

La force militaire iranienne est garantie par les missiles stratégiques, à partir desquels l’Iran a pu s’imposer clairement sur la scène régionale, ainsi que sa capacité d’acquérir des armes nucléaires avec un effort presque totalement autonome. Cette possession d’arme nucléaire est lié à la crédibilité des autres partis ayant signé l’accord nucléaire.

La puissance stratégique de l'Iran apparaît également dans les mers environnantes et éloignées, en défiant les pays puissants, en particulier les américains. L’Iran déploie ses forces navales militaires dans les eaux territoriales iraniennes et dans des voies de navigation vitales à proximité et même lointaines (Ormuz, Bab el Mandeb et la mer Rouge) et en haute mer ou les eaux internationales, notamment avec l’envoi de navires de la marine iranienne vers l’océan l’Atlantique près du Venezuela, comme le stipulent la loi et les conventions internationales sur la navigation à travers les océans.

La guerre contre la Syrie, la victoire de cette dernière et le rôle de l'Iran dans le soutien du gouvernement syrien pour lutter contre les groupes de terroristes locaux, régionaux et internationaux, semblent être l'un des points les plus forts montrant la puissance stratégique de l'Iran. Téhéran a prouvé sa vision stratégique qui a contribué, avec l’aide de l'axe de résistance dirigé par le Hezbollah libanais et l'armée syrienne, à imposer une bataille préventive empêchant le renversement de l’État syrien et, donc de maintenir l’état syrien au centre de l’axe qui lutte contre l’ennemi israélien. L’ennemi israélien est conscient de l’importance et de la force stratégique que peut gagner l’Iran, à travers le maintien d’une Syrie forte et consolidée, c’est pourquoi les sionistes s’efforcent toujours de combattre l’influence iranienne en Syrie et dans la région.

Comme si l’Iran, après la révolution islamique, a créé un concept global et historique du pouvoir stratégique, qui repose sur l’équation suivante: "Aucun pays, quelles que soient ses capacités, ne peut être une force stratégique efficace s’il n’est complètement libéré de toute ingérence externe».

Traduit par French.alahednews

Comments

// 0.556778