noscript

Please Wait...

achoura2019

Philippines: «Daech» revendique l’attentat contre la cathédrale de Jolo

Philippines: «Daech» revendique l’attentat contre la cathédrale de Jolo
folder_openAsie access_timedepuis 7 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le groupe terroriste «Daech» a revendiqué le double attentat perpétré dimanche contre la cathédrale de Jolo, sur une île du sud des Philippines, faisant au moins 18 morts, a indiqué le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance terroriste (SITE).

«Daech» a diffusé un communiqué affirmant que deux kamikazes s'étaient fait exploser dimanche à l'intérieur de l'église et dans le parking à l'extérieur, selon SITE.

Cette attaque est intervenue deux jours après l'annonce de l'approbation massive, lors d'un référendum lundi dernier, de la création dans le sud de l'archipel de la région autonome Bangsamoro, dans le cadre du processus de paix avec l'insurrection musulmane.

La première bombe a explosé pendant la messe à l'intérieur de la cathédrale de Notre-Dame du Mont-Carmel, située dans le centre de Jolo, la plus grande ville de l'île du même nom, a déclaré le lieutenant-colonel Gerry Besana, porte-parole régional de l'armée. Une seconde explosion s'est produite à l'extérieur, sur le parking, quand arrivaient les militaires pour aider les blessés.

Des photos diffusées par l'armée montrent les portes et les fenêtres de la cathédrale pulvérisées, ses bancs retournés. Un photographe présent sur les lieux a aussi vu de nombreux corps jonchant le sol.

Le porte-parole du président philippin Rodrigo Duterte a condamné «un acte terroriste».

«Nous poursuivrons jusqu'au bout du monde les cruels auteurs de ce crime ignoble jusqu'à ce que chacun des tueurs soit amené devant la justice et mis derrière les barreaux», a déclaré dans un communiqué ce porte-parole, Salvador Panelo.

Le pape François a «fermement condamné» ce double attentat, «un épisode de violence qui endeuille à nouveau cette communauté chrétienne», a-t-il dénoncé depuis le Panama, où il participait aux Journées mondiales de la jeunesse.

Mgr Angelito Lampon, ancien évêque de Jolo, rappelle que la cathédrale avait déjà été la cible d'attaques. «Durant les 20 années que j'ai passé là-bas, entre 1998 et la semaine dernière, il y a eu sept grenades lancées contre notre cathédrale», a-t-il déclaré à l'AFP. «Heureusement, elles n'avaient fait que quelques dégâts et aucun blessé».

Source: agences et rédaction

Comments

//