ACTUALITÉSMoyen OrientLiban Infos d’ALAHED:Sommet économique de la Ligue arabe : Aoun appelle à un rapatriement des réfugiés syriens

Please Wait...

Sommet économique de la Ligue arabe : Aoun appelle à un rapatriement des réfugiés syriens

folder_openLiban access_time depuis 27 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le président libanais Michel Aoun a exhorté dimanche la communauté internationale à « tout mettre en œuvre » pour que les réfugiés syriens puissent rentrer chez eux, sans attendre un règlement politique du conflit.

« Le Liban appelle la communauté internationale à tout mettre en œuvre pour créer les conditions favorables au retour en toute sécurité des Syriens déplacés (...), indépendamment de toute solution politique », a déclaré dimanche 20 janvier Michel Aoun, le président libanais.

Le chef de l'Etat, qui s'exprimait à l'occasion d'un sommet économique de la Ligue arabe à Beyrouth boudé par plusieurs chefs d'Etat, a assuré que des solutions sûres seraient proposées dans la déclaration finale de la réunion.

Plus d'un million de Syriens ont trouvé refuge au Liban depuis le début de la guerre, en 2011, mais les Nations Unies jugent que les conditions ne sont pas réunies pour leur retour. Pour le gouvernement libanais, qui estime leur nombre à un million et demi, leur présence affecte la croissance économique et met à mal les services publics.

Création d'une banque arabe

Les appels au rapatriement des réfugiés se multiplient maintenant que l'armée syrienne a repris l'essentiel du territoire avec l'aide de l'armée russe et de l'Iran. Le Parlement de la Ligue arabe a par ailleurs recommandé le mois dernier la réintégration de la Syrie au sein de l'organisation, dont elle a été exclue en 2011.

Le président libanais Michel Aoun a aussi proposé la création d'une banque arabe pour financer la reconstruction de pays ravagés par des guerres. Cette banque « aiderait tous les Etats et peuples arabes touchés par les conflits à surmonter leur situation critique », a plaidé M. Aoun.

En Syrie, le coût des destructions dues à la guerre est estimé par l'ONU à quelque 400 milliards de dollars (quelque 350 milliards d'euros).

Source : sites web

Comments

// -0.450417