ACTUALITÉSMoyen OrientLiban Infos d’ALAHED:L’armée israélienne installe une caméra à la frontière avec le Liban

Please Wait...

L’armée israélienne installe une caméra à la frontière avec le Liban

folder_openLiban access_timedepuis un mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

L'armée de l’occupation israélienne a installé une caméra fixée sur une grue géante près d'un pan du mur frontalier entre «Israël» et le Liban, face à la route reliant la porte de Fatmé à Khiam, dans le caza de Marjeyoun, au Liban-Sud, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Par ailleurs, un ballon israélien équipé de caméras de surveillance a survolé la localité d'Abbassiyé, selon l'Ani.

L’Entité sioniste poursuit depuis dix jours au Liban sud son opération visant à démanteler des tunnels percés selon elle par le Hezbollah sous la frontière libano-israélienne et parvenant en territoire de la Palestine occupée.

Plus tôt dans la journée, le président Michel Aoun avait reçu au palais de Baabda la coordinatrice spéciale des Nations unies pour le Liban, Pernille Dahler Kardel. Ils ont évoqué «la situation au Liban-Sud et les opérations d'excavation à la frontière», selon la présidence libanaise.

Lors de cet entretien, le chef de l'Etat a indiqué que le Liban attendait le résultat de l'enquête de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) sur les tunnels repérés à la frontière libano-israélienne afin de déterminer s'il s'agit de violations de la Ligne bleue, assurant que le Liban suivait cette affaire avec «attention» et craignant qu'«Israël» l'utilise pour déstabiliser le Liban-Sud. Michel Aoun a également réaffirmé l'attachement du Liban à la résolution 1701, rappelant qu'Israël violait la souveraineté du pays à hauteur de 150 fois par mois.

Mercredi, l'armée israélienne avait poursuivi ses excavations aux niveaux de la porte de Fatmé, où «Israël» avait annoncé avoir découvert un troisième tunnel du Hezbollah.

Netanyahu avait réclamé la semaine passée des sanctions internationales renforcées contre le Hezbollah, et des sanctions contre le Liban qui, selon lui, permet au mouvement chiite de s'en prendre à «Israël». Les Etats-Unis, grands alliés d'«Israël», ont accepté d'envisager des sanctions renforcées contre le Hezbollah, mais pas contre le Liban, rapportait mercredi le quotidien Haaretz.

Source : sites web

Comments

// 0.811697