ACTUALITÉSMoyen OrientMoyen Orient Infos d’ALAHED:Meurtre de Khashoggi: un procureur turc veut l’arrestation de deux proches de MBS

Please Wait...

Meurtre de Khashoggi: un procureur turc veut l’arrestation de deux proches de MBS

folder_openMoyen Orient access_time depuis 4 jours
starAJOUTER AUX FAVORIS

Un procureur turc a réclamé des mandats d'arrêt contre deux membres de la garde rapprochée du prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane dans le cadre de l'enquête turque sur le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Le bureau du procureur général d'Istanbul a demandé mardi l'émission de mandats d'arrêt contre Ahmed al-Assiri et Saud al-Qahtani, les soupçonnant de «faire partie des planificateurs» du meurtre, selon la requête écrite envoyée par le parquet à un tribunal.

Depuis la disparition du journaliste le 2 octobre dans le consulat saoudien à Istanbul, la Turquie s'attelle à démêler le vrai du faux dans cette affaire.

Après avoir dans un premier temps nié la disparition de Jamal Khashoggi, l'Arabie a fini par reconnaître sous la pression internationale que l'homme avait été tué et démembré au cours d'une opération «non autorisée».

Afin de retrouver les restes du journaliste, près de deux mois après sa mort, les autorités turques ont entrepris la semaine dernière des fouilles au sein de plusieurs habitations.

L'une des villas fouillées appartiendrait à un proche du prince héritier saoudien, ont rapporté les médias locaux.

Cependant, selon la presse turque, la police soupçonne les tueurs d'avoir dissous le corps de Khashoggi au sein de la résidence du consul saoudien, des traces d'acide ayant été découvertes dans les canalisations du bâtiment officiel.

Si Riyad continue de fortement démentir une quelconque implication dans cette disparition, des médias et responsables turcs incriminent directement le prince héritier saoudien.

Deux sénateurs républicains américains ont affirmé mardi n'avoir «aucun doute» de l'implication de Mohammed ben Salmane dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, après avoir été informés à huis clos des conclusions de la CIA.

Source: agences et rédaction

Comments

// -0.100747