Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
La France, responsable de ses malheurs Theresa May rappelle que le Royaume-Uni «quitte l’UE, mais pas l’Europe» Turquie: le leader kurde Demirtas va entamer une grève de la faim L’Iran dément une ingérence dans les affaires des pays arabes Irak: les enfants soldats de «Daech», toute une génération perdue Les menaces israéliennes: une approbation de l’échec de l’option militaire unilatérale Syrie: la barre des 5 millions de réfugiés a été franchie La pollution atmosphérique a tué 3,45 millions de personnes en 2007 Trump bat un nouveau record d’impopularité Le général de l’armée US appelle à l’usage de «moyens militaires» contre l’Iran Etats-Unis : La maison d’une famille musulmane vandalisée en Virginie La Turquie annonce la fin de son opération militaire en Syrie Chinois tué à Paris: un média chinois évoque le racisme de la police française Fillon: «Jamais les juges ne pourront démontrer que l’emploi de mon épouse était fictif» Les États-Unis approuvent la vente de 19 avions de combat à Bahreïn Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le peuple d'Iran «fera regretter le langage de la menace», a affirmé vendredi le président iranien Hassan Rohani lors du 38ème anniversaire de la révolution islamique sur fond de tensions avec le président américain Donald Trump.

«Les Iraniens feront regretter le langage de la menace» des Etats-Unis, affirme Rohani

«Il faut parler au peuple iranien avec respect. Quiconque utilise le langage de la menace, le peuple iranien le lui fera regretter», a déclaré M. Rohani qui participait à Téhéran à la célébration de cet anniversaire rassemblant des centaines de milliers de personnes et plusieurs millions à travers tout le pays.

«Les manifestations avec des millions d'Iraniens montrent la puissance de l'Iran islamique», a-t-il ajouté, cité par les médias alors qu'il se trouvait au milieu de la foule avant de prononcer un discours sur une grande place de la capitale.

Selon lui, «cette présence (...) est une réponse aux propos mensongers des nouveaux dirigeants de la Maison Blanche».

Depuis l'investiture de M. Trump le 20 janvier, le ton n'a cessé de monter entre Washington et Téhéran, dont les relations diplomatiques ont été interrompues peu après la révolution islamique de 1979 et l'occupation de l'ambassade américaine à Téhéran.

Le président américain a notamment critiqué de nouveau l'accord nucléaire conclu en 2015 entre l'Iran et les grandes puissances (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) et son pays a imposé de nouvelles sanctions contre Téhéran après un test de missile par l'Iran.

Source : agences

10-02-2017 | 14:01
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut