Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Choléra au Yémen: 315 morts, 29.300 cas suspects L’armée tunisienne met en garde contre le blocage des sites pétroliers La victoire de Rohani, mauvaise nouvelle pour Trump et ses alliés, selon Fisk Recep Tayyip Erdogan réélu à la tête de l’AKP, le parti au pouvoir «Israël» préoccupé par le contrat d’armements américano-saoudien Zarif: Trump veut «pomper» l’argent de l’Arabie saoudite Quels sont les investissements financiers et militaires de Trump en Arabie? Présidentielle iranienne: Rohani réélu dès le premier tour Empreinte US: Macron et Philippe, «Young Leaders» de la French-American Foundation Choléra au Yémen: près de 23.500 cas, 242 morts en trois semaines L’Onu craint un retour prochain de terroristes en Europe Venezuela: «Retire tes mains sales d’ici, Trump», lance Maduro Syrie: Les derniers hommes armés s’apprêtent à quitter Homs Tunisie: limogeage de la présidente de la commission chargée des filières terroristes Le président sortant Hassan Rohani en tête de l’élection iranienne Irak: une double explosion frappe Bagdad, plusieurs morts et blessés Malgré ses frappes au Yémen, Washington vendra d’armes pour $100 mds à Riyad Cyberattaque au Royaume-Uni: Theresa May évoque une «attaque internationale» Présidentielles françaises : recul des Socialistes et autres partis traditionnels Le Venezuela décidé à se retirer de l’Organisation des États américains La Réunion: deux policiers blessés par un terroriste présumé Le premier match de football à Alep après la libération de la ville Grève de la faim de prisonniers palestiniens: la Ligue arabe en appelle à la Croix-Rouge Syrie: funérailles massives des martyrs du massacre de Rachidine Maroc: vote de confiance des députés au nouveau gouvernement Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Iran

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le nouveau président américain Donald Trump révèle «le vrai visage des Etats-Unis», a déclaré mardi le leader de la Révolution islamique, sayed Ali Khamenei, lors d'un discours devant des militaires à Téhéran.

Trump révèle le «vrai visage des Etats-Unis», selon sayed Khamenei.

«Nous remercions ce monsieur (Donald Trump) parce qu'il nous a facilité la tâche en montrant le vrai visage des Etats-Unis. Ce que nous disons depuis plus de trente ans à propos de la corruption politique, économique, morale et sociale au sein du pouvoir américain, ce monsieur l'a mis à nu pendant la campagne électorale et après», a souligné le grand ayatollah.

«Avec ce qu'il est en train de faire, il montre la réalité des Etats-Unis, la réalité des droits de l'Homme dans ce pays: ils menottent un enfant de cinq ans», a-t-il ajouté.

Les médias iraniens ont rapporté qu'un enfant iranien de cinq ans avait été menotté dans un aéroport américain après le décret du président Trump interdisant temporairement l'entrée des ressortissants de sept pays à majorité musulmane, dont l'Iran. Ce décret a pour l'heure été bloqué par la justice américaine.

Dans son discours, l’imam Khamenei a également rejeté les menaces du président Trump à l'égard de l'Iran.

Il «a dit ayez peur de moi», mais «les Iraniens vont répondre» à ces menaces lors des défilés et manifestations prévus vendredi à l'occasion du 38ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique, qui a renversé en 1979 le régime du Shah d'Iran, allié des Etats-Unis.

A Téhéran, un important défilé militaire sera organisé et le président Hassan Rohani doit prononcer un discours.

«L'Iran joue avec le feu. Ils ne se rendent pas compte à quel point le président Obama avait été +gentil+ avec eux. Pas moi!», avait tweeté vendredi le nouveau président des Etats-Unis, juste avant l'annonce de sanctions ciblées contre Téhéran.

Evoquant ce tweet, où Trump estime que «les Iraniens devraient remercier les États-Unis», l’imam Khamenei a ironisé: «Le président américain dit que nous devrions remercier Obama! Mais pour quelle raison? L’Iran ne se sent à aucun moment redevable envers l’administration Obama. Devrions-nous remercier Obama d’avoir créé Daech, avoir mis le feu à l’Irak et à la Syrie ou avoir soutenu les troubles postélectoraux de 2008 en Iran?».

Source: agences et rédaction

07-02-2017 | 13:29
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut