Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Propos menaçants d’Erdogan: l’UE convoque l’ambassadeur turc Bahreïn: le pouvoir pousse à la confrontation violente Syrie: l’armée reprend le contrôle d’une zone industrielle dans l’est de Damas En France, Marne-La-Vallée prépare la présidentielle à sa façon Irak: 400.000 personnes «piégées» dans la Vieille ville de Mossoul Egypte: 10 soldats tués dans l’explosion de bombes dans le Sinaï Bahreïn: libération d’un ancien photographe de l’AFP Yémen: «On a créé une crise humanitaire sans précédent» Moscou prêt à dialoguer avec les USA sur une réduction des armements nucléaires Le monde politique exprime sa solidarité avec Londres L’Arabie Saoudite se vide des femmes fuyant la tutelle des hommes Attaque de Londres: 4 morts et 40 blessés, la piste du terrorisme privilégiée L’écart se resserre encore entre Macron et Le Pen Amnesty accuse Washington et Londres d’alimenter la crise humanitaire au Yémen Attaque de Londres: 4 morts, la piste du terrorisme privilégiée Facebook ferme la page du Fateh palestinien Les Yézidis irakiens lancent un cri de détresse pour protéger leurs enfants de «Daech» Implatations: L’équipe de transition de Trump a tenté de bloquer la résolution de l’ONU MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans la guerre au Yémen Pour le Financial Times, le Hezbollah sortira renforcé du conflit syrien Poutine: des armées terroristes soutenues par certains pays à l’œuvre au Proche-Orient USA: le nombre de groupes anti-musulmans a triplé en 2016 Marine Le Pen présente l’électorat le plus déterminé (sondage) Centrafrique: HRW dénonce des «crimes de guerre» d’un groupe armé Quand les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite créent la polémique Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Moyen Orient >> Liban

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer

Le Premier ministre libanais, Saad al Hariri, a formé un nouveau gouvernement. Plusieurs postes importants restaient inchangés, mais de nouveaux portefeuilles ont été créés, consacrés aux femmes, aux réfugiés et à la lutte contre la corruption.

Le Liban se dote d'un nouveau gouvernement dirigé par Saad Hariri

Le Liban s'est doté dimanche 18 décembre d'un nouveau gouvernement avec à sa tête Saad Hariri, qui réunit tout l'éventail politique, à l'exception du parti phalangiste, celui-ci ayant refusé le portefeuille qui lui était proposé.

«C'est un gouvernement d'entente», a affirmé Saad Hariri. Constitué six semaines après l'élection du président Michel Aoun, il compte trente membres et cinq nouveaux ministères. Une seule femme fait partie du cabinet, la secrétaire d'État pour les Affaires administratives.

La plupart des postes importants restant inchangés. Gebran Bassil reste ministre des Affaires étrangères, Ali Hassan Khalil aux Finances et Nouhad Machnouk à l'Intérieur. Le portefeuille de la Défense a été attribué à Yacoub al Sarraf et celui de l'Energie et des mines à Cesar Abou Khalil.

Un secrétariat d’État consacré aux femmes

Parmi les nouveaux portefeuilles figurent celui de la Lutte contre la corruption, fléau qui gangrène la vie politique libanaise, et pour la première fois un secrétariat d'État pour la Femme et un autre pour les droits de l'Homme.

Création d'un secrétariat d'État pour les réfugiés

Le gouvernement aura «à la tête de ses priorités de préserver la sécurité face aux incendies qui ravagent notre région», a expliqué Saad Hariri à la presse, soulignant que le gouvernement agirait pour «préserver notre pays des conséquences négatives de la crise syrienne».

Il a également annoncé la création d'un secrétariat d'État pour les réfugiés, qui sont plus d'un million venus de Syrie, et appelé la communauté internationale «à prendre ses responsabilités pour aider notre pays à porter le fardeau».

«Le gouvernement, a-t-il ajouté, va aussi travailler à la préparation d'une nouvelle loi électorale en vue des élections législatives de 2017», sujet épineux qui divise les partis et les communautés religieuses, dans un pays où la politique est basée sur la parité entre chrétiens et musulmans.

Source : agences

19-12-2016 | 07:23
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut