Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Une explosion dans un café de la capitale de l’Azerbaïdjan fait 2 morts et 2 blessés Reprise de l’opération anti-«Daech» dans le sud de Damas après une trêve humanitaire Catalogne: Madrid reconnaît le président, refuse de valider la composition de l’exécutif Des dépôts de munitions de l’Otan découverts à Homs, libérée des terroristes Maroc: défilé à Casablanca contre le transfert de l’ambassade US à al-Qods Le prisonnier maqdessi Aziz Oweisat tombe en martyre dans un hôpital israélien Italie: la Ligue annonce un accord sur le chef du gouvernement A al-Qods occupée, les jeûneurs boycottent les Emirats arabes unis Le Paraguay, 3e pays à inaugurer son ambassade à al-Qods occupée L’Iran restera dans l’accord si l’UE assure la compensation des pertes infligées par les sanctions US France: entre 1.500 et 2.500 manifestants pro-palestiniens rassemblés à Strasbourg «Israël» reconnaît la puissance des missiles yéménites Irak: Le président US cherche à piller les richesses du Moyen-Orient, dit Jaafari Accord nucléaire: l’Iran juge les promesses de l’UE insuffisantes Venezuela: Maduro réélu jusqu’en 2025 Rohani: L’Iran a déjoué un complot américain majeur Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
#Paris menace d’attaquer de nouveau la #Syrie

Alors qu’aucune preuve tangible susceptible de confirmer l’usage de substances toxiques par Damas à Douma n’a toujours été présentée, la France pourrait envisager de frapper de nouveau la Syrie si les autorités syriennes avaient recours à l’arme chimique, a déclaré la ministre française des Armée.

Après les frappes du 14 avril sur la Syrie, la France pourrait envisager de «recommencer» si Damas avait recours à l'arme chimique, a déclaré ce mardi Florence Parly, ministre française des Armées.

«Cette frappe que nous avons réalisée le 14 avril est une frappe qui est un avertissement. Lorsqu'il y a une ligne rouge qui est franchie, il y a une réaction», a-t-elle justifié citée par Reuters.

08-05-2018 | 09:44

Le Flash

Recherche
Vers le haut