Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 

Liban: Nabih Berri réélu à la tête du Parlement Iran: la politique US risque de «mettre davantage en danger» la région (Le Drian) Washington n’a pas de véritable intention de retirer ses troupes de la Syrie (vice-ministre syrien des AE) La Palestine rejoint la Convention sur l’interdiction des armes chimiques Le Premier ministre français annule sa visite en “Israël” Damas accuse la coalition US d’avoir délibérément bombardé les champs de pétrole en Syrie Mali: deux villageois âgés tués par des terroristes présumés L’Iran n’attendra la permission d’aucune puissance pour développer ses capacités de défense La Corée du Nord autorise des reporters du Sud à couvrir la destruction d’un site nucléaire Irak: un terroriste belge condamné à mort pour appartenance à “Daech” Le Venezuela annonce l’expulsion du chargé d’affaires américain à Caracas L’Arabie poursuit sa campagne de répression à l’encontre de militants des droits de la femme Brusque escalade militaire en Syrie: Des cibles israéliennes sensibles dans le Golan frappées
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
#Cameroun: 34 militaires disparus dans le #naufrage d’un navire

Trente-quatre militaires camerounais sont portés disparus après le naufrage d'un navire de l'armée dimanche, a annoncé le ministre camerounais de la Défense Joseph Beti Assomo, dans un communiqué relayé dans la nuit de dimanche à lundi.

«Trente-quatre personnels sont jusqu'à présent portés disparus» après le naufrage d'un «bateau logistique du Bataillon d'intervention rapide (BIR)», précise le communiqué.

Le navire avait à son bord 37 personnes, y compris l'équipage, et se rendait à Bakassi «pour un ravitaillement».

Les recherches ont été lancées et «trois soldats ont pu être secourus, mais le bateau semble avoir coulé au fond des eaux», souligne le ministre.

Il «a chaviré en mer au large de Debumsha (sud-ouest) le 16 juillet 2017 vers 6 heures», continue le texte.

«Les circonstances de cet accident ne sont pas encore élucidées, mais les premières informations font état d'une mer qui s'est brusquement agitée», ajoute-t-il.

Une commission d'enquête a été créée et une cellule de crise a été mise en place.

Le BIR, unité d'élite de l'armée camerounaise, est en première ligne dans la lutte contre le groupe terroriste nigérian «Boko Haram» dans la région camerounaise de l'Extrême-Nord.

Le Bataillon d'intervention rapide a notamment contribué à sécuriser la péninsule de Bakassi, théâtre par le passé de prises d'otages.

Source: agences

17-07-2017 | 14:30

Le Flash

Recherche
Vers le haut