Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des habitants de Douma révèlent des détails sur la mise en scène de «l’attaque chimique» Armée iranienne: en cas de guerre, Riyad «ne tiendra pas plus de 48h» face à Téhéran Turquie: Erdogan convoque des élections anticipées et brigue un nouveau mandat Ministère: 35 Gazaouis tués et 4 279 blessés depuis le début de la marche du retour Accord de coopération entre l’Iran et l’Irak L’Arabie Saoudite… entre la perte du pari en Syrie et la déception de Trump Discours lors du meeting électoral consacré à la troisième circonscription du Sud L’asile accordé à 538.000 réfugiés en Europe l’an dernier Pèlerinage à La Mecque: faut-il retirer à l’Arabie saoudite la gestion des lieux saints ? L’élection de Macron est une «mauvaise chose» pour 52% des Français Le Maroc retire ses avions F16 de la guerre saoudienne au Yémen Sanctions US contre la Russie: Berlin voudrait une exemption Yémen: la défense antiaérienne détruit un drone US Gaspillage alimentaire: les Américains jettent 150.000 tonnes de nourriture par jour La journée du prisonnier palestinien, 17 avril Présidentielle en Egypte: Khartoum saisit l’ONU après un vote dans un secteur disputé Le climat social se crispe en France: grève du rail et universités en ébullition Skripal: Londres admet les conclusions de l’OIAC qui se dit incapable d’incriminer la Russie Raul Castro tire sa révérence, un moment d’histoire pour Cuba Les tirs israéliens mortels à Gaza ont été illégaux et planifiés, selon HRW Le président iranien condamne «les ingérences» américaine et israélienne en Syrie USA: une fusillade chez YouTube fait trois blessés, la tireuse s’est suicidée Le Hezbollah: la Résistance est toujours prête à faire face à toute sorte de folie Poutine: Une attaque nucléaire contre un allié de Moscou entraînera une riposte immédiate Sayed Khamenei salue la résistance du président Assad
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
#GB: le taux de #chômage baisse à 4,5% fin mai, au plus bas depuis 42 ans

Le taux de chômage au Royaume-Uni a baissé à 4,5% à fin mai, au plus bas depuis 42 ans, a annoncé mercredi l'Office des statistiques nationales (ONS).

Le taux de chômage était de 4,6% à fin avril. Lors de la période de trois mois de mars à mai, le pays comptait 1,49 million de chômeurs, soit 152.000 de moins qu'un an plus tôt, a expliqué l'ONS, qui a néanmoins aussi fait état d'une diminution du pouvoir d'achat des ménages.

Quelque 32,01 millions de personnes occupaient un emploi dans le même temps, soit 324.000 de plus sur un an. Environ 74,9% des personnes âgées de 16 à 64 ans occupaient un emploi pendant cette période, la proportion la plus élevée depuis que les statistiques ont été lancées sous cette forme en 1971.

Par types d'emploi, la hausse du nombre de travailleurs sur un an a été tirée par les employés en contrat. La hausse a été limitée du côté des travailleurs dits indépendants - des personnes qui n'ont pas de contrat de travail à proprement parler mais qui facturent leurs services à des particuliers ou à des entreprises.

Le nombre de travailleurs comptabilisés dans cette catégorie - ouvriers de la construction, charpentiers, chauffeurs de taxi, etc. - s'élevait fin mai à 4,8 millions (15% du total des emplois).

Nouvelle moins reluisante, l'ONS a annoncé dans le même temps que la hausse des salaires (primes comprises), avait encore ralenti, pour atteindre 1,8% entre mars et mai alors qu'elle atteignait encore 2,1% entre février et avril.

Comme l'inflation s'est accélérée pendant la même période, jusqu'à 2,9% en mai sur un an, le pouvoir d'achat des ménages a diminué de 0,7% d'après l'ONS.

Cette hausse des prix est favorisée par la dépréciation de la livre depuis la décision des Britanniques de quitter l'UE lors du référendum du 23 juin 2016. Cette baisse de la monnaie a renchéri les produits importés.

«Malgré les chiffres de l'emploi de mai laissant penser que l'économie est proche du plein emploi, la faiblesse persistante de la croissance des salaires devrait fournir du grain à moudre aux responsables de la Banque d'Angleterre (BoE) qui pensent prématuré d'élever les taux d'intérêt», a expliqué Paul Hollingsworth, analyste chez Capital Economics.

La BoE a maintenu mi-juin son taux directeur au niveau historiquement bas de 0,25% auquel il est fixé depuis août 2016 pour soutenir l'économie face aux turbulences attendues du Brexit. Mais pour la première fois depuis mai 2011, trois voix, sur les huit que compte actuellement le comité de politique monétaire de la BoE, se sont prononcées pour une hausse de taux lors de cette réunion du mois dernier.

Source: agences

12-07-2017 | 15:07

Le Flash

Recherche
Vers le haut