Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des ONG s’alarment du «chaos» en Centrafrique États-Unis : l’auteur d’une fusillade mortelle arrêté après une chasse à l’homme Licences d’armes vers l’Arabie saoudite: Amnesty dénonce «l’immoralité» de la Wallonie L’Iran va accélérer son programme balistique malgré les pressions Sans merci : le récit d’un médecin au Yémen Kenya : l’opposition appelle à des manifestations de masse le jour de la présidentielle «La Birmanie a échoué à protéger la minorité Rohingya», accuse l’ONU Yémen : l’éducation de millions d’enfants menacée en raison de l’offensive, selon l’UNICEF Un coup «inimaginable» au moment «inattendu», de nouvelles menaces de Pyongyang contre les USA Bahreïn : 4 000 prisonniers sont la cible d’une vengeance politique Pyongyang assemblerait un nouveau sous-marin porteur de missiles balistiques Le chef du Parlement koweitien expulse la délégation israélienne d’une conférence en Russie Catalogne : En cas de suspension de l’autonomie par Madrid, l’indépendance sera officiellement votée Réconciliation palestinienne : le Hamas rejette une «ingérence flagrante» des USA Afghanistan: les talibans attaquent une base militaire, au moins 43 soldats tués Les terroristes envisageraient de répéter le 9/11 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
#Fusillade dans un #lycée en #France: deuxième #interpellation

Les policiers en charge de l'enquête sur la fusillade survenue jeudi dans un lycée en France ont interpellé et placé en garde à vue le frère d'un ami proche du tireur, a indiqué vendredi une source proche du dossier.

Cette interpellation est la deuxième après celle du tireur, un adolescent de 16 ans. Le lycéen, apparemment motivé par les mauvaises relations qu'il entretenait avec d'autres élèves, a ouvert le feu jeudi dans son lycée de Grasse (sud-est).

La fusillade a fait en tout 14 blessés légers --blessés par les tirs ou indirectement--, dont le proviseur de l'établissement. Son auteur a été interpellé sans opposer de résistance et a «commencé à parler» en garde à vue, selon la source proche de l'enquête.

Trois adolescents et le proviseur du lycée étaient toujours hospitalisés vendredi matin.

«Peur au lycée»: la Une du quotidien Parisien/Aujourd'hui en France vendredi traduit le choc provoqué par cette fusillade, dans un pays placé sous le régime exceptionnel de l'état d'urgence depuis une vague d'attentats terroristes sans précédent en 2015 et 2016.

«Aucun lien ne peut être envisagé avec une entreprise terroriste», a cependant affirmé jeudi la procureure de Grasse, Fabienne Atzori.

«Il s'agit visiblement de l'acte fou d'un jeune homme fragile et fasciné par les armes à feu», a estimé la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem.

Des armes de poing et des grenades --sans doute des grenades à plâtre-- ont été découvertes sur le jeune homme, sans que leur dangerosité ait été évaluée dans l'immédiat. Un engin explosif artisanal a été retrouvé dans son sac à dos avant d'être désamorcé dans l'établissement.

Sur des comptes Facebook, Twitter et Youtube correspondant au nom du suspect, on pouvait voir plusieurs photos et vidéos de tueries comme celle de Columbine aux Etats-Unis, une fusillade dans un lycée du Colorado qui avait 13 morts en 1999, ainsi qu'une vidéo d'une personne avec un masque de clown brandissant un pistolet.

Source: agences

17-03-2017 | 12:57

Le Flash

Recherche
Vers le haut