Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
Des ONG s’alarment du «chaos» en Centrafrique États-Unis : l’auteur d’une fusillade mortelle arrêté après une chasse à l’homme Licences d’armes vers l’Arabie saoudite: Amnesty dénonce «l’immoralité» de la Wallonie L’Iran va accélérer son programme balistique malgré les pressions Sans merci : le récit d’un médecin au Yémen Kenya : l’opposition appelle à des manifestations de masse le jour de la présidentielle «La Birmanie a échoué à protéger la minorité Rohingya», accuse l’ONU Yémen : l’éducation de millions d’enfants menacée en raison de l’offensive, selon l’UNICEF Un coup «inimaginable» au moment «inattendu», de nouvelles menaces de Pyongyang contre les USA Bahreïn : 4 000 prisonniers sont la cible d’une vengeance politique Pyongyang assemblerait un nouveau sous-marin porteur de missiles balistiques Le chef du Parlement koweitien expulse la délégation israélienne d’une conférence en Russie Catalogne : En cas de suspension de l’autonomie par Madrid, l’indépendance sera officiellement votée Réconciliation palestinienne : le Hamas rejette une «ingérence flagrante» des USA Afghanistan: les talibans attaquent une base militaire, au moins 43 soldats tués Les terroristes envisageraient de répéter le 9/11 Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
Fil d'infos
Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
#Famine au #Soudan_du_Sud: les humanitaires inquiets du prix des visas

La lutte contre la famine au Soudan du Sud pourrait être gravement affectée par la décision du gouvernement d'augmenter jusqu'à 10.000 dollars le prix d'un visa de travail, se sont inquiétées samedi plusieurs ONG, qui dénoncent une campagne de harcèlement contre les humanitaires.

«Le gouvernement et l'armée ont grandement contribué à la situation humanitaire actuelle et, maintenant, ils veulent tirer profit de la crise qu'ils ont créée», a déclaré à l'AFP Elizabeth Deng, d'Amnesty International.

«Une grande partie du travail humanitaire sur le terrain est réalisée par des locaux, mais il y a aussi des centaines de travailleurs humanitaires étrangers, et cette mesure pourrait affecter leur indispensable travail», a-t-elle ajouté.

En vertu d'une directive émise le 2 mars par le ministère du Travail, le prix du visa de travail pour les étrangers, précédemment de 100 à 300 dollars par an selon le niveau de compétences du demandeur, coûte désormais de 1.000 à 10.000 dollars.

Source : agences

11-03-2017 | 15:42

Le Flash

Recherche
Vers le haut