Please Wait...

Burkina : les putschistes sous très forte pression

access_time depuis 3 années

La chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a exhorté mardi les membres de la garde présidentielle au Burkina Faso qui ont mené un coup d'État contre le gouvernement de transition à "déposer inconditionnellement leurs armes» et «remettre immédiatement le pouvoir aux autorités civiles légitimes». «L'UE lance un appel à tout faire pour éviter des confrontations armées», a ajouté Mme Mogherini dans un communiqué alors que des chefs de corps de l'armée ont annoncé lundi soir qu'ils faisaient route avec leurs troupes sur Ouagadougou pour désarmer de gré ou de force les putschistes.

Mardi matin le Premier ministre de la Transition Isaac Zida, aux mains des putschistes depuis le coup d’État, a été libéré et a pu quitter le palais présidentiel de Ouagadougou pour rejoindre son domicile officiel dans le quartier des ministères de la capitale, ont affirmé à l'AFP une source de la gendarmerie et une autre proche de son aide de camp.

Amené au pouvoir par le coup d'État du 17 septembre, le général Gilbert Diendéré, chef du régiment de Sécurité présidentiel (RSP), avait déclaré lundi dans un communiqué lu à la radio et à la télévision «accepter la libération du lieutenant-colonel Isaac Zida en signe d'apaisement conformément au projet d'accord» de sortie de crise proposé par la médiation de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Source : agences et rédaction

//