noscript

Please Wait...

Le général émirati Ahmed Naser Al-Raisi élu président d’Interpol malgré des accusations de torture

access_time depuis 5 jours

Par AFP

L’assemblée générale de l’organisation internationale de police criminelle a élu à sa tête, jeudi, cet inspecteur général du ministère de l’intérieur des Émirats arabes unis, qui fait l’objet de plusieurs plaintes en France pour torture.

Sa candidature soulevait un vent de fronde depuis plusieurs semaines. Le général émirati Ahmed Naser Al-Raisi, accusé de torture, a été élu président d’Interpol, jeudi 25 novembre, a annoncé l’organisation internationale de police criminelle.

La fonction de président est essentiellement honorifique – le vrai patron de l’organisation étant son secrétaire général –, mais des organisations de défense des droits humains et des élus européens s’étaient opposés à l’élection d’Al-Raisi, estimant qu’elle porterait atteinte à la mission d’Interpol. Inspecteur général du ministère de l’intérieur émirati, Al-Raisi est visé par plusieurs plaintes pour «torture» en France et en Turquie.

//